Manger et boire local

St-Hubert lance de nouveaux pâtés sans viande

Alors que la population canadienne tend à suivre un régime de plus en plus flexitarien, St-Hubert annonce l’arrivée de trois nouveaux pâtés sans viande pour son rayon de plats réfrigérés.

La protéine végétale étant plus populaire que jamais, St-Hubert souhaitait proposer à ses clients qui cherchent à diminuer leur consommation de viande de nouvelles options pour continuer à savourer les goûts signatures St-Hubert, sans faire de compromis sur le goût.

Disponibles dès maintenant dans tous les supermarchés, le pâté au «poulet» végétarien, le gratin végétarien «poulet» et brocoli ainsi que le pâté chili végétarien viennent bonifier l’offre de plats réfrigérés contenant des protéines végétales.

«À l’aube de notre 70e anniversaire, nous sommes très fiers d’innover à nouveau, comme St-Hubert sait si bien le faire depuis toutes ces années. Offrir encore plus d’options rapides et savoureuses, tout en nous réinventant selon les besoins et désirs de nos clients, nous permet d’évoluer continuellement. L’offre végétarienne étant déjà présente et fort appréciée dans nos différents restaurants à travers le Québec, il était tout naturel pour St-Hubert d’offrir des choix végétariens savoureux et de qualité, comme nos pâtés, sur les tablettes des épiceries. Les saveurs distinctives des produits St-Hubert sont dorénavant accessibles à encore plus de Québécois.»

– Richard Scofield, président, Groupe St-Hubert

Certifiés «Aliments préparés au Québec»

Entièrement préparés au Québec, les pâtés sans viande ont été conçus par l’équipe culinaire de St-Hubert dans ses cuisines de Boisbriand. Ils ne contiennent pas d’arômes ni colorants artificiels, tout en limitant la quantité de sel ajouté. Pour ce faire, un mélange recherché d’épices, d’arômes et de fines herbes spécifiques à chaque pâté a été élaboré pour procurer un maximum de saveur. Aussi, ils fournissent entre 12 et 13 g de protéines par portion.

Leur composition

Le pâté au «poulet» végétarien contient des morceaux de protéine de soya dont le goût et la texture rappellent ceux du poulet. À la recette s’ajoutent les légumes typiques d’un pâté au poulet, le tout dans une sauce onctueuse.

Le gratin végétarien au «poulet» et brocoli contient lui aussi des morceaux de protéine de soya ainsi que des carottes et des fleurons de brocoli ajoutés à une sauce fromagée. La croûte de blé rehaussée de chou-fleur permet d’augmenter l’apport en fibres et en protéines.

Le pâté chili végétarien est garni d’une combinaison de protéine de pois texturée, de quinoa et de haricots noirs ainsi que de tous les ingrédients typiques d’un chili (tomates, poivrons rouges, oignon, ail, maïs et fromage cheddar).


Manger et boire local

McDonald’s se lance dans la course aux produits végétariens avec le McPlant

Le géant des fast-foods McDonald’s, surfant sur la mode des alternatives à la viande, prévoit d’afficher bientôt à son menu sa propre ligne de produits végétariens sous le nom de McPlant.

Présentée lundi dans le cadre d’une nouvelle stratégie qui mise aussi sur le poulet et sur les ventes à emporter, cette initiative pourrait permettre au groupe de rattraper son retard sur ce créneau.

Burger King a lancé aux États-Unis une version végétarienne de son emblématique burger « Whopper » dès avril 2019.

D’autres chaînes comme Dunkin’ ou Starbucks ont aussi tenté l’expérience de produits destinés à satisfaire une clientèle plus sensible à la protection de l’environnement ou des animaux, et à la recherche d’une alimentation un peu moins riche.

Des alternatives comme les steaks au soja existent depuis longtemps, mais des start-up comme Beyond Meat et Impossible Burger ont développé ces dernières années des produits se rapprochant bien plus du goût, de la texture et de la couleur de la viande d’animaux.

McDonald’s a déjà testé au Canada un burger avec un steak à base de plantes de Beyond Meat.

Il veut désormais proposer le McPlant, sa propre mixture, fabriquée exclusivement pour McDonald’s, sur certains marchés dès l’année prochaine.

La chaîne de restauration n’a pas précisé si elle renouvellerait son partenariat avec Beyond Meat, indiquant juste qu’elle ferait appel à des fournisseurs tiers comme pour le reste de ses produits.

L’action de Beyond Meat a perdu environ 4% lundi à la Bourse de New York.

La gamme McPlant pourrait par la suite s’étendre à des alternatives au poulet, ou à l’oeuf et au bacon des sandwichs du petit-déjeuner, a ajouté le groupe lors d’une présentation aux investisseurs.

« Nous sommes ravis de cette opportunité, car nous pensons avoir un produit éprouvé, au goût délicieux », a souligné Ian Borden, qui chapeaute les activités de McDonald’s à l’international. « Lorsque les clients sont prêts, nous sommes prêts pour eux », a-t-il ajouté.

Les classiques toujours présents

McDonald’s compte toujours sur ses produits phares comme le « Big Mac », les « McNuggets » et les frites, qui représentent encore environ 70% de son chiffre d’affaires sur ses principaux marchés.

« La demande pour les produits familiers en ces temps incertains étant plus importante que jamais. McDonald’s estime que ces classiques de base continueront d’être des moteurs de croissance importants grâce à leur popularité et à leur rentabilité », a souligné le groupe dans un communiqué.

McDonald’s veut quand même procéder à quelques changements en plus du McPlant, avec par exemple des nouveaux pains pour les burgers et « une approche améliorée » de la cuisson des steaks.

Il veut aussi mettre l’accent sur ses produits à base de poulet, dont la croissance est plus importante que ceux à base de boeuf.

Après le succès d’une offre temporaire sur des nuggets épicés aux États-Unis, McDonald’s prévoit de lancer en 2021 dans le pays un sandwich au poulet croustillant.

Pour doper les ventes sur internet, qui ont déjà beaucoup progressé depuis le début de la pandémie, le groupe va par ailleurs tester une nouvelle plateforme en ligne et un nouveau programme de fidélité.

McDonald’s prévoit aussi de construire des établissements qui ne serviront que des clients au volant et de dédier des lignes à ceux qui auront déjà commandé sur internet.

Le groupe a encore vu son chiffre d’affaires mondial reculer de 2% au troisième trimestre sous l’effet de la pandémie.

C’est toutefois mieux que la chute de 30% des ventes observée au deuxième trimestre et le groupe est parvenu à dégager un bénéfice net en hausse de 10% à 1,76 milliard de dollars.

Presque tous les établissements de la chaîne étaient ouverts sur la période.

« Cependant, en raison du regain du COVID-19 depuis septembre, nous avons observé à de nombreuses reprises des restrictions de la part de gouvernements sur les horaires, le nombre de personnes pouvant manger à l’intérieur dans la plupart des pays et dans certains cas, la fermeture totale de la salle de restauration », a souligné McDonald’s.

« Ces restrictions affectent la plupart des marchés clés de l’entreprise en dehors des États-Unis, dont la France, l’Allemagne, le Canada et le Royaume-Uni », a prévenu la société.


Manger et boire local

Tout chaud, tout beau! 5 nouveautés alimentaires à découvrir

Le domaine de l’alimentation est particulièrement dynamique! De nouveaux produits font leur apparition sur les tablettes des marchés régulièrement. Voici les cinq nouveautés alimentaires qui ont attiré notre attention dernièrement.

Une nouvelle famille d’italiens

Le doux arôme d’un espresso italien qui coule au petit matin n’a pas son égal! C’est pourquoi la compagnie Nespresso revampe sa gamme Intense et propose Inspirazione Italia. Comptant sept assemblages de café inspirés de la culture du café italien, cette nouvelle gamme propose deux nouveaux cafés: Ispirazione Napoli et Ispirazione Venezia. Le caramel et les notes grillées ressortent d’Ispirazione Venezia, alors que c’est une torréfaction puissante qui caractérise Ispirazione Venezia.

tasse de café dans un décor à l'italienne

De 8$ à 9$ la boîte de 10 capsules, dans les boutiques Nespresso et en ligne


Le noir en barre

L’emblématique compagnie M&M’S® accueille un petit nouveau dans sa famille de produits en barre: la tablette de chocolat sucré noir. Faite de chocolat noir et contenant des mini-M&M’S® au chocolat au lait, elle vient s’ajouter aux cinq barres déjà offertes: chocolat au lait, chocolat au lait à la menthe et riz croustillant, chocolat au lait aux amandes, chocolat au lait et riz croustillant, chocolat au lait et arachides. Parfaite pour satisfaire une envie nostalgique, tout en essayant quelque chose de nouveau!

Friandise chocolatés M&M

3,50$, dans les supermarchés


Pour l’amour de la cannelle

Épice vantée pour ses propriétés stimulantes et anti-inflammatoires, la cannelle est surtout un allié réconfortant pour les froides journées d’hiver. La compagnie d’épices montréalaise Kanel vient tout juste de lancer un nouveau mélange des plus gourmands, composé de cannelle de Saïgon, de noisettes et d’amandes rôties, de noix de coco râpée, de sucre d’érable et d’une pincée de sel rose de l’Himalaya. À saupoudrer sur un thé chai ou un gruau chaque matin! Le genre de nouveautés alimentaires qu’on aime!

Épice Kanel

14$, dans plusieurs points de vente à Montréal et en ligne


Légumineuse chocolatée

Le nouveau Délice au chocolat noir est probablement l’un des plus beaux produits alimentaires de l’entreprise Fontaine Santé (après la trempette aux épinards, bien sûr)! Fait de pois chiches, de poudre de cacao, de purée de dattes et de sirop d’agave, cet hummus dessert peut être tartiné et utilisé en guise de trempette pour les fruits, ou encore servir de glaçage pour les gâteaux. Il est crémeux, très chocolaté, et 100% végétalien.

Hummus au chocolat

5$ dans les supermarchés


Bon pour le bedon!

La Maison Riviera lance un nouveau kéfir au lait de coco! À base de plantes, la nouvelle boisson fermentée est offerte en trois saveurs: vanille, nature et framboise. Crémeux et onctueux, les kéfirs se substituent fort bien au lait dans les céréales et les smoothies. Excellente source de protéines, de vitamines A, B12 et D, et contenant 2 milliards de probiotiques par contenant, cette boisson permet au microbiote de se réveiller en douceur, et ce, sans importuner les intestins intolérants au lactose et en accommodant les végétaliens.

6$, dans les supermarchés