Inspiration

Dans la famille

Geneviève Vézina-Montplaisir, Métro

Geneviève Borne est tombée dans l’univers de la mode toute petite. Depuis, l’animatrice est toujours au courant des dernières tendances et elle est une fière acheteuse de vêtements de designers québécois. Elle était donc la personne tout indiquée pour être porte-parole du Festival Mode & Design qui se tiendra du 4 au 8 juin sur l’avenue McGill College. Elle a répondu aux questions mode de Métro.

Quel a été votre premier contact avec la mode?
J’ai une maman qui a été mannequin pendant 15 ans. Quand elle rentrait le soir à la maison, elle avait toujours des faux cils et des vêtements extraordinaires. Je pense que mon intérêt est né là. J’étais toujours en train de fouiller dans ses vêtements. À l’adolescence, j’ai aussi travaillé comme mannequin. J’ai fait au-delà  de 500 défilés de mode.

Pourquoi vous êtes-vous associée à cet événement?
C’est un événement que je connais bien, j’y assiste régulièrement parce que l’univers de la mode m’a toujours beaucoup intéressée. Je suis très urbaine, je suis toujours à Montréal l’été. Quand les organisateurs m’ont approchée pour être porte-parole de l’événement, j’étais très flattée. Je trouve que c’est un bel événement, c’est en plein air, ils ferment l’avenue McGill College pendant quatre jours et il y a des défilés de mode tous les soirs. C’est très glamour!

Qui sont vos icônes de styles?
J’ai toujours admiré Audrey Hepburn et Grace Kelly; des actrices d’autrefois qui avaient des styles vraiment élégants. À notre époque, j’aime beaucoup le style de Charlize Theron. Je la trouve vraiment élégante et dans les chanteuses, c’est sûr que Madonna a un très beau style. J’aime beaucoup Gwen Stefani aussi, je la trouve très créative et elle fait des choses flyées.

Est-ce que ça vous a déjà effleuré l’esprit de créer votre propre griffe?
Oui, parce que je me suis souvent dit: «J’aimerais ça avoir une jupe de telle façon.» Je vais peut-être le faire un jour parce que je ne trouve pas toujours tous les vêtements que j’aimerais avoir. C’est ça qui est le fun quand tu fais appel à des designers québécois, ils ont beaucoup d’imagination. Quand je vais magasiner dans des boutiques «normales», je trouve que ça manque d’imagination.

Êtes-vous du genre shopaholic?
Pas vraiment. J’ai la chance de faire des séances photo et quand une styliste arrive avec un présentoir plein de linge, j’adore ça parce que j’essaie les vêtements. S’il y a quelque chose qui me fait, je peux l’acheter sur place. Ça permet de faire de belles découvertes sans trop magasiner.

Avez-vous des boutiques fétiches à Montréal?
J’aime beaucoup aller du côté de Marie Saint Pierre. J’aime aussi beaucoup Bodybag, par Jude Clothing. C’est beau ce qu’elle fait. Par ailleurs, j’arrive à garder mes vêtements longtemps. J’aime ça me trouver des pièces qui traversent les époques.

Est-ce que vous avez une marque de jeans préférée?
Non! Je vais aller vers ce qui me fait bien.

Êtes-vous plutôt talons hauts ou talons plats?
J’adore porter des talons hauts, mais au bout de quelques heures, ça devient souffrant. On est bonnes, les filles, pour donner l’impression qu’on est bien dans nos chaussures! Il y en a de plus hautes qui sont faites de telle façon que tu ne souffres pas, mais sinon, ça m’arrive souvent de traîner une paire de ballerines dans un sac. Comme ça, je peux faire une petite pause.

L’événement que vous ne manqueriez pour rien au monde au Festival Mode et Design?
Il y a l’hommage à Yves Saint Laurent. Ils ont demandé à des designers québécois de revisiter, de faire une relecture des créations d’Yves Saint Laurent. J’ai vraiment hâte de voir ça. Et il y a le gros défilé d’ouverture qui s’appelle Montréal Love Fashion. C’est 50 designers québécois qui sont en vedettes. Je suis sûre qu’il y a des gens qui ne savent pas qu’il y en a autant. Ça va être une belle occasion de voir tout ce qui se fait au Québec sur la même scène. 

Articles récents du même sujet