Inspiration

Plus sobre, toujours éthique

Si la griffe Myco Anna est reconnue pour ses créations joyeuses et son inimitable métissage de matières recyclées en un patchwork coloré, sa collection automne-hiver 2008-2009, présentée mercredi soir dans le cadre de la Semaine de mode de Montréal (SMM), joue la carte de la sobriété.

Le gris, le noir et les couleurs terre ajoutent ainsi une touche plus classique aux tuniques, vestes à grands cols, petites robes et autres pièces de la collection, sans toutefois gommer le côté chic éclaté, audacieux et engagé de la marque.

Ce vent de renouveau, Christiane Garant l’attribue partiellement à l’intégration de tissus postconsommation, c’est-à-dire des rejets de fibres retissés, refaits en métrage et directement importés d’Italie. Une première chez Myco Anna. «Ça permet d’amener un côté plus uniforme, moins patchwork, tout en gardant le côté recyclé», fait-elle valoir. Pour la nouvelle collection, plusieurs pièces comportent ainsi jusqu’à 100 % de matières recyclées, toutes provenances confondues.

Fait à Québec
En plus de s’investir dans le recyclage, la designer admet aussi l’importance de la confection locale. «Ça fait partie de Myco Anna, tout comme le recyclage fait partie de la marque», précise Mme Garant.

Tout part de l’atelier de Québec, «le centre de recherche et développement», comme l’appelle la designer, où sont créés designs, patrons et échantillons. Puis, des sous-traitants en région s’affairent à coudre les différents modèles offerts par la suite en boutique.

Atelier-boutique : 615, rue Saint-Vallier O., Québec
www.mycoanna.com

Articles récents du même sujet