Inspiration

ModEthik : Quand la mode veut changer le monde

L’événement ModEthik, qui présente une panoplie d’initiatives pour contribuer à l’émergence du mouvement éthique au Québec, commence ce jeudi 18 septembre. À cette occasion est lancé L’ABC de la mode éthique au Québec, une première étude marketing comportant également un répertoire en mode éthique dans la Belle Province.

Pour en parler, Métro s’est entretenu avec Lis Suarez, directrice de l’événement.

Quel était l’objectif derrière cette étude?
Le mouvement éthique commence tout juste au pays. Nous voulions d’abord et avant tout le clarifier et le démystifier. Cette étude permet de définir plus clairement le rôle du développement durable, de même que les besoins et les intérêts des consommateurs.

Qu’est-ce qui en ressort?
Nous avons pu déterminer le profil des consommateurs de mode éthique. Il s’agit en majorité de femmes (70 % des répondants étaient de sexe féminin), de jeunes (70 % des répondants étaient âgés entre 20 et 40 ans) et de gens scolarisés (88 % avaient complété des études postsecondaires).

Que reste-t-il à faire pour promouvoir la mode éthique?
La sensibilisation est toujours très importante. Il faut aussi parler davantage aux consommateurs pour bien comprendre leurs besoins.

 
Les données sont issues d’études déjà existantes en Europe et en Amérique du Nord, de statistiques de recherches issues d’un sondage réalisé en ligne par les usagers d’ethiquette.ca, et d’un sondage en ligne sur la mode éthique www.ethiquette.ca réalisé exclusivement pour cette étude au printemps et à l’été 2008. Environ 450 personnes ont accepté de remplir le sondage dans son intégralité.

Articles récents du même sujet