Évasion, loisirs et plein air

Explorer le Québec en train 

Le train de Charlevoix
Le train de Charlevoix qui fait l'aller-retour entre Québec et La Malbaie est prisé des touristes. Photo: Gracieuseté/Caroline Perron

On n’attrape pas un train au Québec pour aller plus vite, mais plutôt pour vivre une épopée fantastique dans la campagne profonde.  

Explorer le Québec en train, c’est s’offrir de suspendre le temps et découvrir le territoire autrement, en longeant fleuve et lacs sauvages et en traversant des forêts mystérieuses et champs à perte de vue! Allez, on vous emmène à bord… 

LIRE AUSSI: pourquoi voyager en train au Québec?


Montréal-Senneterre, Abitibi  

Anciennement appelé l’Abitibi, le train Montréal-Senneterre est un train de voyageurs exploité par VIA Rail. D’une durée d’environ 11h30, ce trajet est normalement offert trois fois par semaine. Reconnue pour ses forêts de conifères et grands espaces sauvages, la région de l’Abitibi-Témiscamingue mérite d’être explorée en toute saison. 

À voir en chemin: 

  • Mine de Val-d’Or: à l’écart des circuits touristiques classiques, on y découvre notamment l’impact de la mine, aujourd’hui un musée, qui a jadis attiré des travailleurs de différentes origines. 
  • Municipalité de Lac-aux-Sables et village d’Hervey-Jonction: ce secteur de l’arrière-pays mauricien est un territoire parsemé de chalets, de rivières calmes et de forêts sauvages. La gare Hervey-Jonction, construite en 1905, est l’emplacement où le trajet se scinde en deux.
Photo : Gracieuseté Via Rail

Quoi faire à destination: 

  • Réserve faunique de La Vérendrye: un vrai paradis pour le canot-camping.
  • Plage du lac Faillon: située en plein cœur de la forêt Mégiscane, cette plage est l’endroit rêvé pour se prélasser au soleil sur un lit de sable chaud (45 min de Senneterre). 

Bon à savoir: 

  • Il est possible de faire une réservation pour descendre du train à un endroit non prévu dans l’itinéraire régulier, par exemple à l’un des nombreux petits clubs de chasse et de pêche.  
  • On réserve auprès de VIA Rail


Montréal-Jonquière, Lac-Saint-Jean

Le train de VIA Rail qui passe sur le pont de Québec
Photo : Claude Robidoux/Gracieuseté VIA Rail

L’itinéraire en entier de Montréal à Jonquière – qui emprunte en fait un chemin différent que la route régulière – prend 9 heures en théorie (mais peut aller jusqu’à 13 heures); on atteint donc sa destination la même journée. Mais pour mieux explorer le Lac-Saint-Jean – une «mer intérieure» de 1041 km –, l’idéal est de descendre à la gare de Chambord, puis de repartir quelques jours plus tard. 

À voir en chemin: 

  • Seigneurie du Triton: dans l’arrière-pays de la Mauricie se retrouve cet hôtel forestier construit en 1886 et qui a notamment accueilli Winston Churchill.  
  • Chalets disséminés au bord du lac Édouard et de Rivière-à-Pierre.

Quoi faire à destination: 

  • Jonquière: cette vibrante ville étudiante chevauche la rivière Saguenay, près de l’arrondissement de Chicoutimi. La rivière aux Sables traverse le centre de la ville: on se souvient du déluge du Saguenay survenu en 1996. 
  • L’idéal est de poursuivre le voyage en combinant vélo et navettes maritimes du fjord, qui font escale à différents points d’intérêt, par exemple au fameux village de L’Anse-Saint-Jean. 
  • Véloroute des Bleuets: pourquoi ne pas emporter son vélo afin de faire le tour de la région à deux roues, laquelle traverse une quinzaine de municipalités sur 256 km? 
  • Plage de la Pointe-Taillon: bienvenue sur les rivages du parc du même nom qui comprend entre autres une plage singulière de sable fin longue de 15 km aux eaux chaudes (1h de Jonquière). 
  • Parc Aventures Cap Jaseux: avec vue sur le fjord, cet endroit plaira aux amateurs de kayak et d’hébergements insolites pendant la belle saison (40 min de Jonquière). 

Bon à savoir: 

  • Seule la classe économie est proposée et les sièges ne sont pas assignés. Mieux vaut donc arriver tôt pour obtenir une bonne place pendant les périodes achalandées, comme les fêtes de fin d’année et les vacances d’été. 
  • On réserve auprès de VIA Rail


Train de Charlevoix (Québec-Malbaie)

L’ancienne navette ferroviaire reliant QuébecàLa Malbaie revêt le costume sur mesure d’une expérience villégiature unique. Ici, le fleuve Saint-Laurent prend des allures de mer au pied des montagnes majestueuses de Charlevoix.  

Le train de Charlevoix, maintenant exploité par Réseau Charlevoix, est un incontournable, car il offre un moyen original de découvrir la région à travers des paysages sinon inaccessibles. Depuis quelques années, les voyageurs partent de la chute Montmorency. L’aventure haut de gamme de l’époque a fait place à une traversée plus modeste, mais dans un décor tout aussi grandiose. Il est quand même possible de commander des grignotines et des boissons, dont plusieurs produits de la région.  

Le train de Charlevoix qui fait l'aller-retour entre Québec et La Malbaie est prisé des touristes.

Photo : Gracieuseté Train de Charlevoix

Quoi faire en chemin: 

Parcourant plus de 125 km, le train s’arrête dans sept villes et villages côtiers, offrant ainsi une foule d’escales pittoresques (et qui peuvent d’ailleurs se prolonger aisément pendant qu’on attend le prochain train): Sainte-Anne-de-Beaupré, Petite-Rivière-Saint-François, Les Éboulements et Saint-Irénée.

Comme des espaces pour le transport des vélos sont prévus à bord du train, il est facile de s’installer à Baie-Saint-Paul ou à L’Isle-aux-Coudres par exemple, puis d’alterner entre le train et le vélo les jours suivants pour se déplacer dans la région. 

Bon à savoir:  

  • La saison s’échelonne du 17 juin au 10 octobre 2022. 
  • Le trajet en train est encore plus beau à marée basse. 
  • Il est possible de faire l’aller-retour au départ de la chute Montmorency dans une même journée.  
  • Il est désormais possible de faire le voyage en train depuis Montréal avec VIA Rail, puis de prendre la navette PLUMobile. Plus besoin de voiture! 
  • On réserve sur traindecharlevoix.com

Forfait train et hébergement offert: Auberge La Muse, Hôtel-Pavillon-Spa Le Petit Manoir du Casino, Hôtel Baie-Saint-Paul et Hôtel Le 362. 


Train Montréal-Gaspé avec VIA Rail

Photo : Gracieuseté VIA Rail

Montréal-Sayabec (Matane), Bas-Saint-Laurent 

Si l’on souhaite se rendre dans le Bas-Saint-Laurent, la gare de Sayabec s’avère un bon point central. On peut sinon s’arrêter à Mont-Joli ou Amqui, notamment. De Montréal, on compte environ 9h30 vers Sayabec. Puis, on peut prendre un taxi pour parcourir les 42 km jusqu’à Matane, au carrefour de la sublime vallée de la Matapédia et aux portes de la région de la Gaspésie. La possibilité de faire des arrêts plus prolongés dans les villes de Rivière-du-Loup, de Trois-Pistoles ou de Rimouski est à considérer. Par ailleurs, ce même train poursuit ensuite son chemin vers le Nouveau-Brunswick. Les horaires de passage plus réguliers reprennent tranquillement. 

Transporteur: VIA Rail.

https://www.instagram.com/p/BlrIPflDMNn/

Sept-Îles-Shefferville, Côte-Nord 

Envie d’explorer des contrées lointaines, croiser une forêt dense et sauvage, des ponts vertigineux et même un barrage hydroélectrique? Embarquez à bord du train Tshiuetin, qui signifie vent du nord en langue innue. Le train effectue deux allers-retours par semaine à l’année et s’arrête sur demande pour ceux qui ont des camps de pêche ou de chasse tout au long du trajet. Comptez environ 12 heures pour vous rendre de Sept-Îles à Shefferville. 

Réservation ici.

Articles récents du même sujet