Soutenez

Québec solidaire veut interdire les évictions pour conversion en Airbnb

Gabriel Nadeau-Dubois, candidat dans Gouin et porte-parole de Québec solidaire.
Gabriel Nadeau-Dubois, porte-parole de Québec solidaire. Photo: Clément Bolano, Métro Média

Québec solidaire demande au gouvernement d’interdire les évictions de locataires qui se font dans le but de convertir un logement en hébergement touristique de type Airbnb.

«Une simple modification au Code civil permettrait de retirer la conversion en hébergement touristique comme motif d’éviction permis par la loi», a plaidé le parti lors d’une conférence de presse à Montréal, mercredi.

«Jeter des gens à la rue pour faire des Airbnb alors qu’on vit la pire crise du logement au Québec en 20 ans, ça n’a pas d’allure. […] Ça devrait être interdit, point final. Ça fait quatre mois que la CAQ dit qu’elle réfléchit, c’est le temps qu’elle passe à l’action», déplore le chef du parti, Gabriel Nadeau-Dubois.

Illégal

Actuellement, les évictions de ce type sont légales, mais les locataires qui en subissent une peuvent la contester auprès du Tribunal administratif du logement.

Un comité consultatif sur les évictions avait été mis en place à l’automne 2020 par le gouvernement, mais ce dernier n’y a pas encore donné suite. Par ailleurs, le projet de loi 67 du gouvernement Legault devrait permettre à presque tous les Québécois de louer leur résidence principale pour de l’hébergement touristique dès le 25 mars prochain.

Le maire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, Pierre Lessard-Blais, soutient la démarche de Québec solidaire. «Ça fait des semaines que je le réclame et je suis content qu’on s’attaque à ce problème qui a déjà fait trop de victimes dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve», a-t-il publié sur Twitter.

Notons qu’une éviction au profit d’un Airbnb menée dans cet arrondissement a fait les manchettes récemment.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.