Local

Sixième édition du Festival de la Voix

Sixième édition du Festival de la Voix
Photo: Photo: Gracieuseté

La variété sera à l’honneur lors de la sixième édition du Festival de la Voix, qui se déroulera en mars dans l’Ouest-de-l’Île. Neuf concerts sont au menu où on pourra entendre des pièces baroques, moyen-orientales, d’opéra ou de chorale, de la musique québécoise, R&B, indie ou encore sénégalaise.

Le festival se déroulera sur trois week-ends consécutifs, du 16 au 31 mars, dans différentes salles de spectacle de Lachine, Dorval, Beaconsfield et Pointe-Claire.

Parmi les artistes invités on retrouve le groupe Kongero, un quartet de voix féminines originaires de Suède, qui proposera une incursion dans l’univers folklorique de la musique scandinave avec une touche de blues.

Lauréate de deux prix Juno, la chanteuse Kim Richardson offrira une prestation, accompagnée d’un trio de musiciens, où les styles rock, pop, disco, house, R&B, funk, gospel, jazz et country se côtoient.

Pour sa part, la diva renommée Natalie Choquette et son pianiste Scott Bradford, produiront un spectacle en l’honneur des citoyens du troisième âge.

En première partie de ce concert intitulé Les voix d’or, l’Harmonie des pompiers de Montréal présentera notamment un répertoire varié qui inclura les chansons Satin Doll, Over the Rainbow et Amazing Grace.

La chanteuse Monique Fauteaux, du mythique groupe québécois Harmonium, chantera avec la soprano et directrice artistique du festival, Kerry-Anne Kutz, des mélodies d’auteurs-compositeurs québécois francophones et anglophones, tels que Leonard Cohen, Kate et Anna McGarrigle, Gilles Vigneault et Pauline Julien.

L’Ensemble Caprice, orchestre baroque de réputation internationale, a préparé un répertoire de musique gitane et indienne.

De son côté, le Sénégalais Zal Sissokho, qui joue de la kora, un instrument artisanal à vingt et une cordes, chantera la tradition mandingue et aussi ses propres compositions.

Deux concerts ont aussi été prévus pour les jeunes: un spectacle de musique du monde pour les élèves d’âge primaire ainsi qu’un autre de fanfare et musique classique pour les élèves de trois écoles secondaires anglophones de l’Ouest-de-l’Île.

«On a des artistes de haute qualité et il y aura de la variété musicale, même entre les différents groupes d’un même concert, indique Mme Kutz. La musique nous réunit et crée une harmonie entre nous tous».

L’an dernier, le festival a attiré près de 2000 personnes. Mme Kutz espère qu’au moins 500 personnes de plus assisteront aux différentes présentations cette année.

Ateliers
Le festival offre également quatre ateliers de chant s’adressant aux 15 ans et plus à l’église St. Columba by-the-lake de Pointe-Claire. Offert par le Quatuor Kongero, le premier atelier permettra aux participants d’apprendre le chant en harmonie à l’oreille.

La professeure de chant Chantale Parent et l’entraîneure personnelle Josée Baillargeon donneront aussi un cours de technique vocale dans lequel sera enseignée la base d’une bonne technique vocale, notamment comment se tenir en forme pour avoir une posture et une bonne respiration.

Un autre atelier s’adressant aux chanteurs de chœur avancés sera présenté par Andrew Gray, le chef du chœur des Petits chanteurs du Mont-Royal. Ce dernier présentera aux choristes un répertoire avancé de différents styles.

Floydd Ricketts, étudiant au doctorat à l’Université McGill, enseignera le chant spirituel afro-américain lors d’un quatrième atelier.

La direction du festival exige un frais de 30 $ par atelier. Mme Kutz souligne qu’il est possible pour les personnes, dont la situation financière ne leur permet pas d’assumer ces frais, d’appliquer pour une bourse donnant accès gratuitement aux ateliers.

Pour obtenir l’horaire des spectacles et ateliers, visiter festivaldelavoix.com.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *