Ahuntsic-Cartierville

Fin des avis publics dans les journaux locaux

Fin des avis publics dans les journaux locaux
Photo: Amine Esseghir/Courrier AhuntsicLes avis publics ne seront plus publiés d’Ahuntsic-Cartierville dans les journaux locaux.

À compter de septembre l’arrondissement ne publiera plus ses avis publics dans les journaux locaux. Ils seront diffusés uniquement sur le site Internet de la Ville de Montréal et de l’arrondissement d’Ahuntsic-Cartierville. Toutefois, cette disposition n’annonce pas la fin des communications de l’arrondissement dans les médias du quartier.

L’arrondissement veut se prévaloir des dispositions de Loi sur les cités et villes, amendée en 2018 et n’obligeait plus les municipalités à publier les avis publics exigés par la loi dans un journal local. Toutefois, l’administration doit obligatoirement prévoir la publication de ces avis sur Internet.

Dans leur sommaire décisionnel, les élus justifient la décision par la volonté de faire des économies. «La publication sur Internet s’avère peu coûteuse par rapport à une publication dans les journaux», mentionnent-ils.

«Il ne s’agit pas de sauver des sous tous azimuts, souligne la mairesse Émilie Thuillier. Dans ce cas, on fait surtout économiser les citoyens.» Il faut savoir que l’insertion des avis publics dans les journaux concernant les changements zonage et les dérogations de zonage sont payées par les demandeurs des permis.

Par ailleurs, la diffusion des annonces sur le Web offre plus de flexibilité en termes de délais et d’espace.

Malgré ses avantages, cette disposition risque tout de même de réduire la visibilité des interventions de l’administration locale dans les médias du quartier qui sont souvent les seuls à en rendre compte.

«Nous ne publions pas que des avis publics dans la presse locale. Nous annonçons les consultations publiques par exemple, rétorque la mairesse.» La mairesse évoque aussi une gestion plus ciblée des budgets de communication qui ne sont pas abolis.

Il est vrai que la publicité de l’arrondissement varie et va de l’invitation à la fête locale, à la publication du bilan financier, en passant par les souhaits des élus lors des fêtes nationales ou traditionnelles.

Cependant, il y a aussi les habitudes prises par le citoyen de se voir offrir l’information porte-à-porte. À partir de septembre, il faudra qu’il ait le réflexe d’aller sur le site Internet de l’arrondissement ou de la Ville pour s’enquérir des permis de construction et des dérogations accordées ou bien des changements de zonages validés.