Ahuntsic-Cartierville

Une nouvelle clinique sans rendez-vous dans Ahuntsic-Cartierville

Une nouvelle clinique sans rendez-vous dans Ahuntsic-Cartierville
Photo: Archives/Métro MediaLe Complexe médical Nord-de-l’Île (CMNDI), un bâtiment de plus de 15 M$ destiné à la pratique médicale comprend déjà une douzaine de services médicaux. Une clinique de médecine familiale y ouvrira bientôt ses portes.

Une clinique d’urgence et de médecine familiale sans rendez-vous ouvrira ses portes au début d’octobre. Elle sera installée au deuxième étage de l’imposante clinique médicale située sur le boulevard Gouin Ouest, non loin de l’hôpital Sacré-Cœur.

Les propriétaires du Complexe médical Nord-de-l’Île (CMNDI) avaient dès l’ouverture de leur établissement, au printemps 2018, réservé 7000 pieds carrés pour des médecins de famille. Or, les docteurs se sont fait attendre. «On se faisait demander tout le temps un nouveau centre de médecine familiale?», confirme Dre Geneviève Gaudreau, médecin et copropriétaire.

Pour répondre à cette requête, avec son conjoint, le Dr Benoit Benoit, chirurgien orthopédiste, ils sont allés chercher des médecins qui seraient disponibles à travailler dans la clinique. «Deux médecins commenceront avec nous et la clinique sans rendez-vous sera ouverte les mercredis en octobre. Il y aura de plus en plus de journées en novembre, puis en décembre», énumère la Dre Gaudreau.

De là à savoir quand la clinique sera ouverte cinq ou six jours par semaine? «Je ne sais pas, avoue-t-elle. On veut construire la clinique avec les médecins et évoluer progressivement.»

Moderne

La clinique en cour d’aménagement obéit aux standards les plus modernes en matière d’infrastructure médicale. «Une aire centrale avec huit salles est aménagée. Les médecins peuvent aller d’une salle à l’autre sans croiser les patients, ce qui permet de voir beaucoup de gens en très peu de temps», relève Dre Gaudreau.

Elle estime qu’en moyenne, un médecin pourra voir une trentaine de patients par jour s’il consacre tout le temps à la consultation.

Les citoyens pourront se rendre sur le site Bonjour santé pour trouver les plages horaires disponibles dans cette clinique. «Il faut que les gens comprennent que c’est RAMQ», souligne la Dre Gaudreau.

Une infirmière auxiliaire et une secrétaire ont déjà été recrutées pour assister les médecins. Les conditions seront réunies pour que d’autres praticiens rejoignent cette clinique promet Dre Gaudreau.

Plus de médecins à venir

Dre Gaudreau mise sur la possibilité, accordée aux médecins d’autres secteurs, notamment limitrophes de faire 45% de leur pratique ailleurs que dans la zone où ils ont obtenu leur permis. Avec son conjoint, ils sont allés aussi faire l’œil aux futurs médecins, lors de journées carrière notamment de la fédération des médecins résidents du Québec.

Pour rappel, les secteurs de Cartierville et même du nord de Saint-Laurent avaient perdu dans des conditions quasi dramatiques la Clinique d’urgence Salaberry durant l’été 2017. Elle avait mis la clé sous la porte après 40 ans d’activité faute de médecins.

Située aux galeries Normandie, elle recevait 150 à 200 patients par jour. Aucune nouvelle infrastructure n’est venue la remplacer. Le Complexe médical Nord-de-l’Île (CMNDI), un bâtiment de plus de 15 M$ destiné à la pratique médicale, semblait être le lieu naturel pour voir une nouvelle clinique familiale, voire un GMF, s’installer.