Local

Élections municipales : Promesses de mise en valeur du patrimoine de RDP-PAT

Maison Pierre Chartrand. Photo: Yohann Goyat, Métro Média

L’équipe de l’actuelle mairesse Caroline Bourgeois affirme vouloir poursuivre ses efforts dans la protection du patrimoine de Rivière-des-Prairies—Pointe-aux-Trembles si son mandat est reconduit. Elle souhaite notamment mettre en place plusieurs mesures, dont la mise en valeur des maisons patrimoniales.

Parmi les nouvelles mesures, Caroline Bourgeois souhaite rapatrier au conseil d’arrondissement les pouvoirs décisionnels sur les démolitions.

Pour le moment, seul le comité consultatif d’urbanisme (CCU) a le pouvoir d’agir au comité de démolition et ses décisions sont sans appel.

« Ce sont les élus qui sont redevables à la population, alors quand survient une demande de démolition d’un bâtiment, c’est normal que les élus tranchent, avec les recommandations du CCU », déclare-t-elle dans un communiqué.

La mairesse déclare également vouloir créer un répertoire des bâtiments d’intérêt qui doivent être protégés contre la démolition et dont on doit encadrer la restauration.

Selon elle, « le patrimoine bâti n’est pas adéquatement protégé par les règlements d’arrondissement. »

Caroline Bourgeois évoque le fait que le marché de l’immobilier est particulièrement en « ébullition » dans l’Est et qu’il faut agir « avant qu’un joyau du patrimoine ne tombe sous les pics des démolisseurs. »

Maisons patrimoniales

Dans un deuxième temps, l’Équipe Caroline Bourgeois souhaite donner une seconde vie à deux maisons patrimoniales en particulier.

Ces nouvelles initiatives visent à faire de la Maison Emeryl-Pépin « la nouvelle porte d’entrée de l’ouest de l’arrondissement ». Un site idéal pour y implanter une halte pour piétons et cyclistes où des installations pour aînés pourraient voir le jour, a-t-elle exprimé.

La Maison Bleau, située dans le district de Pointe-aux-Prairies est aussi concernée. Un projet d’agro-tourisme serait envisagé si les citoyens de RDP-PAT lui renouvellent leur confiance.

Pointe-aux-Trembles n’est pas en reste non plus, puisque la mairesse réitère son intention de protéger les bâtiments de l’église Saint-Enfant-Jésus et son presbytère mis en vente par la paroisse.

Articles récents du même sujet