Ahuntsic-Cartierville

La résidence Portofino fête sa première centenaire

La résidence Portofino fête sa première centenaire
Photo: Amine Esseghir/Courrier AhuntsicMme De Franceso peut encore esquisser quelques pas de danse. Elle peut aussi prendre la parole en public pour remercier au micro les 300 personnes venues fêter son anniversaire.
Louise de Franceso à 4 ans
Louise de Franceso à 4 ans. Photo : Collaboration spéciale/Famille De Franceso

Le centenaire Louise De Franceso croit que c’est son hygiène de vie qui lui a permis d’atteindre cet âge vénérable.

Mme De Francesco a fêté un siècle de vie le 19 septembre à la résidence Portofino à Montréal-Nord. «Je ne pensais pas pouvoir me rendre à 100 ans, indique-t-elle. Mon père est décédé à 93 ans, ma mère à 88 ans. J’ai eu une vieille tante du côté de mon père qui a atteint 95 ans.»

C’est la première dans sa famille à boucler le siècle. Quand on lui demande le secret de sa longévité, elle hésite un peu. «J’ai toujours été en santé. Je n’ai jamais fumé. On m’a servi tout à l’heure un verre de vin, mais je n’ai pris qu’une gorgée par politesse, en fait je ne bois jamais, confie-t-elle. J’ai un bon appétit et je n’engraisse pas trop.»

La femme demeure tout de même quelqu’un dont on reconnait la volonté. L’an dernier, elle a fait une chute après avoir perdu connaissance. Elle a attendu allongée au sol, que quelqu’un passe et la trouve. Comme personne ne venait, elle a tenté de se relever.

Louise de Francesco danse
Louise De Franceso peut encore esquisser quelques pas de danse. Photo : Amine Esseghir/Courrier Ahuntsic

«Elle a roulé sur elle-même, a rejoint sa marchette, s’y est agrippée, elle s’est mise à genoux et après une série  d’efforts, elle a réussi à se mettre sur pied», écrit Claude Desjardins, un résident de Portofino qui a rédigé sa courte biographie. Après l’incident, elle est rentrée chez elle. Elle s’est changée et elle a rejoint la salle à manger pour le souper.

Mme De Francesco a eu quatre enfants. Sa fille la plus âgée, Élise a 77 ans, son fils le plus jeune 63 ans. «J’ai eu 15 petits-enfants, mais les arrières petits-enfants, je ne les compte plus», avoue-t-elle.

Mme De Francesco réside à Portofino depuis 18 ans. «Si je me rends au premier décembre, cela fera 19 ans», souligne-t-elle. Son souhait en ce jour de fête : assister au centième anniversaire de M. Fernand, un autre résident de Portofino, le 24 septembre 2020.