Ahuntsic-Cartierville
16:59 19 février 2020 | mise à jour le: 24 février 2020 à 11:30 temps de lecture: 3 minutes

Une rue des «petits-chars» à Ahuntsic

Une rue des «petits-chars» à Ahuntsic
Photo: Photo : Michel Belhumeur – Archives STMLes «p’tits-chars», les tramway faisaient une boucle entre le boulevard Henri-Bourassa Est et l’avenue Millen pour reprendre le chemin en sens inverse. Ci-contre : deux tramways sur l’avenue Millen en 1959.

L’arrondissement Ahuntsic-Cartierville souhaite renommer un embranchement du boulevard Henri-Bourassa Est «rue des petits-chars». Cette nouvelle dénomination rendrait hommage à l’histoire des tramways à Ahuntsic-Cartierville. Dans le même élan, cela corrigerait l’appellation d’une rue adjacente au boulevard Henri-Bourassa et qui est désignée sous le même nom.

La venelle en question est située entre l’avenue Millen et la rue Saint-Hubert, non loin du terminus d’autobus et de la station de métro Henri-Bourassa. Elle porte également le nom de boulevard Henri-Bourassa Est alors qu’elle est distincte de l’artère en question.

Elle est ainsi formée parce qu’à cet endroit se trouvait la boucle de retournement des tramways. Les véhicules pouvaient tourner et reprendre le chemin en sens inverse.

Elle prendrait le nom des «petits-chars». «C’était la dénomination populaire des tramways à l’époque, convient Yvon Gagnon, coprésident de la Société d’histoire Ahuntsic-Cartierville. Cela venait des chars, chariots tirés par les chevaux, qui servaient au transport en commun.»

Les tramways hippomobiles ont été mis en service à Montréal en 1861. Le nom serait resté selon l’historien avec l’arrivée des tramways électriques en 1892.

«On appelait les tramways, les petits chars, pour les différencier des gros chars que sont les trains», assure pour sa part Benoit Clairoux, historien et conseiller aux affaires publiques à la Société de transport de Montréal (STM).

Future rue des petits-chars entre Millen et Henri-Bourassa Est
La nouvelle rue des petits-chars. Image : Google maps.

Hommages

Toutefois, la rue aurait pu s’appeler tout simplement, rue des tramways. «Nous avons voulu rappeler l’histoire, mais aussi rendre hommage à la façon de parler des gens, relève Émilie Thuillier, mairesse de l’arrondissement. La langue fait partie de notre patrimoine immatériel.»

Dans l’usage courant, on dit «p’tits-chars», mais la dénomination respectera la langue académique. «Nous avons proposé petits-chars, mais je ne sais pas comment les citoyens adopteront ce nom», s’interroge Mme Thuillier.

Le choix du nom est né d’un échange entre le comité de toponymie de Montréal et le comité consultatif local en patrimoine et toponymie d’Ahuntsic-Cartierville qui ont travaillé sur le dossier.

Donner un nom à cette rue est venu de la nécessité de distinguer ce passage et le boulevard Henri-Bourassa proprement dit. Le changement de nom affectera 55 portes situées sur cette rue.

Des opérations de communication et des démarches seront entreprises avec Poste-Canada pour informer les citoyens des démarches à entreprendre dans le cadre de ce changement d’adresse. Un double affichage sera installé sur la rue pour un certain temps pour mentionner la nouvelle dénomination.

Articles similaires