Ahuntsic-Cartierville
05:00 27 octobre 2020 | mise à jour le: 27 octobre 2020 à 09:49 temps de lecture: 3 minutes

De nouveaux ordinateurs portables à l’école La Dauversière de Cartierville

De nouveaux ordinateurs portables à l’école La Dauversière de Cartierville
Photo: Gracieuseté - Sarah Langlois-LunaLes nouveaux ordinateurs portables permettront d’aider les jeunes à poursuivre leur éducation à la maison.

Un problème d’accès à un ordinateur pour les élèves en confinement a mené le directeur de l’école secondaire La Dauversière de Cartierville à demander une aide financière afin de faire l’achat de 14 ordinateurs portables.

Philippe Labrosse, directeur de l’école, a écrit une lettre à la députée du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Acadie, Christine St-Pierre concernant cette demande. Le lendemain, le soutient à l’action bénévole de la députée accordait un montant de 10 000$.

«On a migré quelques classes en mode virtuel. On s’est rendu compte qu’il y avait une limite dans ce qu’on pouvait prêter comme ordinateur», explique M. Labrosse.

Ce financement permettra à l’établissement scolaire de s’assurer que ses élèves auront le matériel nécessaire afin de poursuivre leurs études à l’extérieur des classes de l’école.

«Des fois, il y a un ordinateur à la maison, mais on a des familles parfois très nombreuses. Les parents font du télétravail. Donc, c’est difficile pour certains adolescents d’avoir un accès unique et privilégié à un ordinateur pour pouvoir suivre l’enseignement», souligne le directeur.

«On prend les présences quand les enfants sont en virtuel. On n’a pas plus d’absence en virtuel qu’en présentiel donc ça augure bien.» – Philippe Labrosse

Sur place afin de remettre le chèque et de voir les nouveaux équipements, Christine St-Pierre a souligné l’importance d’encadrer les jeunes à l’école.

«C’est crucial, parce que les jeunes à cet âge-là, s’ils sont à la maison et qu’il n’y a pas d’ordinateurs disponibles pour faire leurs cours, pour toutes sortes de contraintes, on va les échapper. L’adolescence c’est un [moment important] dans la vie», mentionne-t-elle.

Aide

Mme St-Pierre a également salué le geste du directeur de l’école puisque d’autres n’auraient peut-être pas fait la demande par peur de se faire critiquer par leur employeur.

«[M. Labrosse] a eu le courage de lever la main et de dire “voici ce qui se passe chez nous”. Il faut que les autres fassent la même chose s’ils ont besoin», explique la députée libérale.

Des précautions seront prises afin d’éviter la propagation de la COVID-19. Une fois la migration en mode virtuel terminée, les élèves retournent en classe et rapportent les ordinateurs portables à l’école puisqu’il s’agit essentiellement de prêts.

«Les ordinateurs reviennent et passent un processus de désinfection. [Ensuite], ils sont prêtés dans l’éventualité qu’une autre classe migre [en virtuel]», indique le directeur.

L’école secondaire La Dauversière accueille un peu plus de 700 élèves. Cette initiative offre donc un support technologique de plus à l’établissement qui est situé dans un quartier avec un indice de défavorisation élevé. Ce financement devrait être suffisant pour permettre à deux ou trois classes d’être à la maison en même temps.

Rappelons que depuis le début octobre, les élèves du quatrième et cinquième secondaire dans les zones rouges vont à l’école une journée sur deux.

Articles similaires