Ahuntsic-Cartierville
12:00 15 mai 2014 | mise à jour le: 14 novembre 2014 à 09:24 temps de lecture: 4 minutes

Ahuntsic célèbre le baseball

Le 17 mai, ce sera la fête du baseball au Stade Gary-Carter au parc Ahuntsic.

Les Capitales de Québec affronteront les Aigles de Trois-Rivières lors d’un match d’exhibition pour le lancement de la saison estivale. Les deux clubs évoluent en Ligue Can-Am (Association Canado-Américaine). Une ligue professionnelle indépendante qui regroupe cinq clubs du Canada et des États-Unis.

C’est la deuxième année que Baseball Québec organise une telle rencontre à Ahuntsic.

Avec un stade baptisé Gary-Carter, Le Kid, légende du baseball majeur qui a fait les beaux jours des Expos de Montréal, Ahuntsic est devenu quasiment une destination naturelle pour les amateurs de baseball.

Ce stade classé élite est entretenu par l’arrondissement et c’est un des meilleurs terrains de Montréal.

« On espère accueillir au moins 1200 spectateurs dans un stade qui peut en recevoir 1600 », indique Maxime Lamarche, directeur marketing, communications et événements chez Baseball Québec. Est-ce qu’un tel match a de quoi raviver l’espoir de voir revenir le baseball à Montréal? Le débat, comme on le sait, fait rage dans le milieu sportif et politique. Pour M. Lamarche c’est définitivement positif. D’ailleurs baseball Québec ne se cache pas pour affirmer sur son site officiel : « Étant le cœur du Québec, Montréal est et restera une ville de baseball comme nous avons pu le constater les 28 et 29 mars derniers. »

Effectivement, fin mars, se tenaient deux matchs préparatoires des Blue Jays de Toronto et des Mets de New York au stade du parc olympique.

« Le lendemain des deux parties, j’ai reçu le triple d’appels de parents qui voulaient inscrire leurs enfants », raconte Pierre Vocino, vice-président de baseball Ahuntsic-Cartierville.

Ce club local est un des exemples de cet engouement retrouvé des jeunes pour le baseball dans l’arrondissement et à Montréal.

Une longue histoire

Depuis 46 ans, Baseball Ahuntsic-Cartierville fait lancer des balles aux jeunes. M. Vocino, qui a joué la première saison du club en 1968, constate depuis 2002 une nette progression des inscriptions.

« On avait 115 joueurs en 2002, nous en avons 270 en 2014, relève-t-il. Et la moitié des inscrits sont des enfants de 5 à 10 ans. »

On espère une progression de 10% par an. On mise aussi sur le baseball féminin alors qu’une quarantaine de jeunes filles pratiquent ce sport qui mêle endurance, sens tactique et adresse.

Pour M. Vocino la désertion du baseball dans les années 1990 était un épisode transitoire. « Avant, les jeunes avaient le hockey en hiver et le baseball en été, observe-t-il. Ensuite l’offre s’est élargie avec l’arrivée du soccer et des nouveaux arrivants qui préféraient inscrire leurs enfants aux sports qu’ils connaissaient. »

Un sport familial

La situation a évolué d’une tout autre manière depuis quelques années. Probablement parce que dans le même temps les animateurs des associations de baseball sont devenus plus offensifs. Malgré leurs origines différentes, les gens ont commencé à mieux connaître les sports de balles.

L’association locale distribue au moins 10 000 dépliants par an dans les écoles pour informer des possibilités de faire du baseball dans un des arrondissements les mieux dotés en terrains à Montréal.

« C’est aussi un sport très familial, constate M. Vocino. Les règles appliquées pour les moins de 11 ans permettent aux enfants de bouger plus et aux parents de venir lancer les balles. On peut même emmener son pique-nique lors des pratiques alors qu’on ne peut pas apporter son lunch à l’aréna. »

Cette dimension familiale sera également au rendez-vous lors du match du 17 mai.

Dès 11 h, la zone familiale installée à l’entrée du stade Gary-Carter du parc Ahuntsic offrira jeux gonflables, radar de vitesse et cages de frappeur pour permettre à tous de tester leurs aptitudes physiques. La rencontre sportive sera plus que jamais une fête du baseball à Ahuntsic.

Les billets sont en vente sur le site de Baseball Québec jusqu’au 16 mai, aux prix de 10$ pour l’admission générale adulte et 8$ pour les jeunes de moins de 14 ans.