Ahuntsic-Cartierville
13:43 22 juin 2016 | mise à jour le: 22 juin 2016 à 18:16 Temps de lecture: 4 minutes

Fin de parcours pour le Festiblues

Fin de parcours pour le Festiblues
Photo: Collaboration spéciale/Alain Gauthier

Le dix-neuvième Festiblues aura lieu du 11 au 14 août, mais ce sera le dernier. Faute de financement, le seul festival d’été qui se tient au nord de la métropolitaine est obligé de mettre la clé sous la porte.

«Lorsque notre plus important partenaire, Loto Québec, nous a annoncé qu’il arrêtait l’aventure, la seule manière de pouvoir le financer aurait été de demander une contribution plus importante aux festivaliers, une chose qui ne correspond pas à notre philosophie», explique George Fournier, un des fondateurs du Festiblues et membre du conseil d’administration.

C’est le budget et la nouvelle orientation stratégique qui a affecté les programmes de commandites de Loto Québec.

«Nous avons fait des choix en fonction de critères sur les plans économique et social, incluant le développement durable, a expliqué Patrice Lavoie, directeur corporatif des affaires publiques, des relations de presse et des médias sociaux de Loto-Québec. (…) Nous avons conservé les événements qui y répondaient, et ce, partout au Québec.»

Il s’est dit attristé pour le Festiblues et a souhaité aux organisateurs de trouver «une autre façon durable d’assurer son financement».

Le Festiblues est né de l’idée de cinq «chums» d’Ahuntsic qui voulaient organiser d’abord un spectacle gratuit. Lorsqu’ils ont commencé à vendre des billets, ils ont décidé de les faire les moins chers de tous les festivals de Montréal.

Cette année, le coût pour une soirée sera de 10$ et la passe pour tout l’événement sera de 15$ en prévente. Les jeunes de moins de 12 ans entreront gratuitement.

«Nous bénéficions déjà d’un lieu de spectacle gratuit qui est le parc Ahuntsic, il n’aurait pas été normal de faire plus payer les gens», observe M. Fournier.

Un gros événement
Entre 75 000 et 80 000 personnes ont participé au Festiblues durant les bonnes années. Les moins bonnes ont attiré près de 50 000 spectateurs.

Le coût global de l’événement s’élève à environ 1 M$. Un tiers du financement provient des commanditaires, un tiers des subventions et un tiers est financé par les festivaliers.

Récemment, le Festiblues avait demandé le soutien de l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville qui lui a accordé 50 000$ pour compenser le refus de subvention du ministère du Tourisme. Cela représente 15 000$ de plus que l’aide municipale habituellement octroyée.

«Lorsque nous avons contacté nos commanditaires, nous leur avons dit que ce sera pour le dernier festival», convient M. Fournier.

Selon lui, la décision n’a pas été prise de gaité de cœur, mais elle était devenue nécessaire.

«Depuis cinq ans, nous tenons l’événement à bout de bras et chaque année nous craignons que ce soit la dernière, reconnaît-il. Ceux qui se promettent depuis des années d’aller au Festiblues, ce serait une bonne idée de le faire cet été.»

Ferland, Cormier, Moffat et Bob Walsh pour le 19e Festiblues.

Plus de 40 artistes locaux et internationaux sont programmés pour le 19e Festiblues prévu du 11 au 14 août au parc Ahuntsic et dans les bars et restaurants des alentours.

Jean-Pierre Ferland quittera sa retraite pour clôturer la soirée du 11 aout, sur la scène du parc Ahuntsic.

Le lendemain, Louis-Jean Cormier viendra électriser les planches en fin de soirée. Arianne Moffat sera la tête d’affiche du 13 août.

Pour la soirée de clôture, pour leur dernier événement en carrière, les organisateurs ont voulu donner une couleur purement blues à la scène principale.

Ainsi se succèderont Gas Blues Band, un groupe venu de France.

Ils seront suivis par l’harmoniciste Jim Zeller, légende vivante au Québec qui a joué avec les plus grands, tels que B.B. King, Bob Dylan ou Charlebois.

La soirée se terminera avec Bob Walsh et Guy Bélanger. Le premier est l’artiste blues québécois par excellence. Reconnu pour sa puissante voix, il a aussi l’art des mélodies plus émotives et plus intimistes.

Le second, harmoniciste depuis 1974, a accompagné Walsh lors de dizaines de concerts et sur plusieurs albums.

D’autres artistes de blues se produiront dans les restaurants et les bars d’Ahuntsic, les Cavistes, l’Über Cafbar, les incorruptibles, le Terminus et le Bienvenu.

Le programme complet sur le site web du Festiblues.

Articles similaires