Médaille d’excellence pour Lisa Aernoudts au Mondial des métiers en Russie

Médaille d’excellence pour Lisa Aernoudts au Mondial des métiers en Russie
Photo: GracieusetéLisa Aernoudts a participé pour la première fois au Mondial des métiers, en août.

Passionnée de mode, Lisa Aernoudts a su mettre de l’avant son talent créatif sur la scène internationale. La diplômée en confection de vêtements de Notre-Dame-de-Grâce a décroché un médaillon d’excellence à l’occasion du Mondial des métiers, à Kazan, en Russie, en août.

Cet honneur lui a été remis pour avoir cumulé un pointage supérieur à la moyenne mondiale, lors de différentes épreuves. La jeune femme de 20 ans s’est mesurée à des participants provenant des quatre coins de la planète dans la discipline mode et création.

Lisa Aernoudts devait notamment créer ou dessiner un vêtement en respectant différents critères. Elle avait aussi comme grand défi de confectionner un manteau sous le thème de «Russie royale». Les concurrents devaient alors intégrer un élément royal à leur morceau.

Première expérience au Mondial des métiers, la Montréalaise explique s’être entraînée «extrêmement beaucoup» et avoir profité de conseils d’une experte.

«Avec l’expérience des compétitions d’avant, j’ai pu développer un rythme, ajoute-t-elle. Sur le moment avec le stress, il y a des erreurs qui se font que tu ne fais pas en pratique, mais ça s’est généralement bien passé.»

Avant d’accéder à cet événement qui avait lieu à la fin août, Mme Aernoudts a pris part aux Olympiades québécoises et canadiennes des métiers et des technologies.

Le Rosepatrien Raoul Surprenant a aussi décroché un médaillon d’honneur dans la catégorie technologie de la fabrication et de l’ingénierie.

Impact

En 2017, sa participation aux olympiades canadiennes lui a donné la piqûre de se lancer de nouveau dans l’aventure et de poursuivre cette fois-ci jusqu’aux mondiaux.

L’expérience acquise en Russie lui apporte désormais davantage confiance, analyse-t-elle. «J’ai vraiment appris mon métier et là je sens que je suis capable de faire des choses. Ce n’est plus, je respecte ce que dit le cahier, mais je comprends ce que je fais.»

Finissante en 2018 de l’École des métiers des Faubourgs-de-Montréal, Lisa Aernoudts aimerait travailler dans le domaine du haut de gamme. Elle rêve aussi de faire sa place dans la haute-couture.