Côte-des-Neiges & NDG

Yegor Komarov, candidat du Bloc Québécois dans Mont-Royal

Photo: Gracieuseté

Yegor Komarov détient un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal et poursuit actuellement ses études à la maitrise en droit notarial à la même université. Candidat du Bloc Québécois dans la circonscription Mont-Royal, M. Komarov se présente aux élections fédérales pour un premier scrutin.

Militant nationaliste et souverainiste, M. Komarov est d’origine russe-ukrainienne. Pour celui qui parle ces deux langues, en plus du français et de l’anglais, la promotion locale du français est importante. L’apprentissage de cette langue est une clé qui met en contact avec le reste de la société québécoise, qui permet l’intégration ainsi que la participation plus active des immigrants. Yegor Komarov critique d’ailleurs le député libéral de sa circonscription, M. Anthony Housefather, qui s’est déjà abstenu lors du vote concernant le statut de la nation québécoise.

Ce qui préoccupe le plus M. Komarov en politique, c’est la décentralisation du système fédéral. Éviter l’empiètement sur les provinces et donner plus de pouvoir au Québec afin de mieux rejoindre le peuple.

Il est nécessaire d’augmenter les transferts canadiens en santé. Que les coûts des soins couverts passent de 22% à 35%. Une demande non seulement du Bloc, mais aussi du gouvernement du Québec.

Une augmentation des investissements fédéraux dans le transport permettrait la réduction de la congestion routière, comme c’est le cas pour le boulevard Décarie. Par le fait même, cette décongestion permettrait la diminution des émissions de gaz à effet de serre. M. Komarov croit aussi que le gouvernement fédéral devrait favoriser la protection de l’écologie en fournissant plus de fonds au gouvernement du Québec pour lutter contre les changements climatiques. Il serait également temps pour le fédéral d’investir dans les énergies renouvelables plutôt que dans les énergies fossiles.

En terminant, M. Komarov souligne l’importance de soutenir financièrement la province pour la construction de logements communautaires.

Articles récents du même sujet