Côte-des-Neiges & NDG

Première étape franchie pour le raccordement du boulevard Cavendish

Photo: Archives Métro

La Ville de Montréal a déposé le mardi 22 février l’avis de projet pour le raccordement du boulevard Cavendish au Bureau des audiences publiques en environnement (BAPE), qui relève du ministère de l’Environnement. Cette première étape marque le début d’un projet d’envergure dont les travaux devraient débuter au printemps 2027.

La responsable du transport et de la mobilité au comité exécutif de la Ville, Sophie Mauzerolle, se réjouit de cette première étape.  

«C’est la première fois en 15 ans que la Ville de Montréal se lance dans un processus BAPE, ça montre l’ampleur du projet et le fait que l’on veut que ce projet soit exemplaire à tous les niveaux et qu’il respecte les plus hauts standards en matière de développement durable», affirme-t-elle.

Un avis public sera par la suite produit, ce qui permettra à la société civile et aux différents organismes d’interpeller le gouvernement sur des éléments du projet. Par la suite, la Ville demandera des études d’impacts pour raffiner le projet, dont le mode de transport qui s’y trouvera.

«C’est un projet dont on parle depuis des décennies, explique-t-elle. C’est un secteur très enclavé avec beaucoup de barrières physiques comme des voies de chemin de fer […] l’idée est de décloisonner ce secteur-là et de connecter différents secteurs de la Ville».

La Ville a revu la vision du projet, qui était, à l’origine, un projet autoroutier pour y intégrer du transport en commun et actif ainsi qu’un lien piéton. Une bonification des espaces verts est prévue au vu de son emplacement au corridor de biodiversité Saraguay-Angrignon.

Bien que la durée de mise en œuvre du projet semble longue étant donné le début des travaux au printemps 2027, Sophie Mauzerolle affirme que l’échéancier est «relativement conservateur», sachant que le processus du BAPE peut prendre de 13 à 18 mois.

Si on est capable d’aller plus vite, on le fera.

Sophie Mauzerolle

La lancée de ce projet réjouit aussi la population qui l’attend depuis des décennies. C’est le cas de Chloé, une résidente de l’arrondissement Côte-des-Neiges depuis près de 25 ans qui utilise presque quotidiennement le boulevard Cavendish pour aller dans l’arrondissement de Saint-Laurent, à Dorval ou encore à Laval.

«Je l’utilise à peu près tous les jours et je dois couper à chaque fois le boulevard Cavendish jusqu’à la rue Fleet et rester coincée pendant plus d’une heure juste pour aller à quelques kilomètres de Ville Saint-Laurent ou Pierrefonds, sinon cela prend 1h45 en moyenne en bus», dit-elle.

Chloé se réjouit de voir ce projet avancer, ce qui permettra de relier différents secteurs de la métropole.

«Cela lèvera certainement beaucoup de pression sur les conducteurs et permettra de connecter plus facilement avec nos communautés voisines», conclut Chloé.

Vos nouvelles 100% locales, recevez-les chaque jour.

Nos infolettres vous suivent partout.

Articles récents du même sujet