Soutenez

« God Save the King »: ambivalence monarchique à Westmount

La reine Elizabeth II en visite à Westmount en 1959. Photo: Gracieuseté de la Ville de Westmount.

Formée d’une population fortement anglophone, la Ville de Westmount a une relation particulière avec la couronne britannique. La municipalité a notamment célébré le jubilé de platine de la reine en mai dernier. Métro est allé recueillir les réactions des résidents à son décès, en ce vendredi ensoleillé.

Pour Lola, qui dîne avec une collègue au parc Westmount, la mort d’Elizabeth II signifie la fin d’une ère. «Quand je vois des figures comme elle qui nous quittent, ça me fait peur. Qui seront nos modèles?», ajoute-t-elle.

«Elle nous a quittés paisiblement», souligne Christina, attristée par le décès de Sa Majesté. La résidente de Westmount raconte avoir dansé avec le prince Charles alors qu’elle vivait à Londres. Plutôt taciturne sur le sujet, Christina se limite à dire que le nouveau monarque et elle avaient des connaissances communes. Elle affirme qu’il est peut-être temps pour le Canada de s’affranchir de la couronne britannique, citant l’exemple de la Barbade, qui a récemment quitté le Commonwealth.

Tous ne portent pas hautement la reine dans leur cœur. «Qui?»,  ironise Zack lorsque questionné sur le décès de la monarque alors qu’il s’occupe de chiens au parc canin. Le trépas de la cheffe officielle du Canada, tout comme son règne, le laisse totalement indifférent.

 «Elle est dans beaucoup de mèmes», blague Rachel, rencontrée dans la librairie où elle travaille, quant à la signification de la souveraine pour elle. La libraire se questionne sur la passation de pouvoir à Charles III, notant que les rois sont historiquement plus «volatiles» que les reines. Initialement réticente à prôner l’abolition de la monarchie, Rachel devient de plus en plus affirmative au fil de la conversation. «Je ne sais pas à quel point un tel système de classes est bénéfique. Nous avons des représentants élus, et c’est plus utile que des dirigeants héréditaires», précise-t-elle.

La réaction de la Ville de Westmount

En plus de la déclaration officielle de la mairesse Christina M. Smith et du conseil municipal émise hier, les drapeaux de la Ville seront en berne aujourd’hui pour souligner le décès d’Elizabeth II.

De plus, Westmount mettra à la disposition des citoyens un livre de condoléances à la bibliothèque municipale, ou il sera possible d’écrire un mot en l’honneur de la reine.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.