Hochelaga-Maisonneuve

Une année record pour le Relais pour la vie de l’Est de Montréal

Une année record pour le Relais pour la vie de l’Est de Montréal
Photo: Gracieuseté SCCDepuis vingt ans, le Relais pour la vie, activité phare de financement de la SCC, se déroule à plusieurs endroits au Canada. L'organisme soutient deux millions de personnes au Québec annuellement, dont une grande partie sont touchées par le cancer du sein.

Les participants au Relais pour la vie de l’Est de Montréal ont établi un record lors de la traditionnelle collecte de fonds au profit de la Société canadienne du cancer (SCC).

Plus de 180 000$ ont été amassés pour cette 11e édition, doublant l’objectif qui était de 85 000$. L’an dernier, un peu plus de 90 000$ avaient été remis à la SCC.

« C’est rempli d’émotions, de fierté et de joie qu’on a remis le chèque, s’est exclamée Catherine Prémont, chargée de projet à la SCC. C’est vraiment un montant exceptionnel! »

L’événement s’est déroulé du 24 mai 19h, au 25 mai, 7h, à la Chapelle de la Réparation, sur le boulevard de la Rousselière, dans l’est de Pointe-aux-Trembles, qui a accueilli une centaine de visiteurs alors que des marcheurs évoluaient sur la piste aménagée sur le site.

« Nous avons eu beaucoup de marcheurs, tout au long de la soirée et de la nuit, s’est réjoui Mme Prémont. Ils s’installent aussi pour camper sur le site. Le but est qu’il y ait toujours une personne de l’équipe qui prend le Relais. »

Une grande participation
Vingt-deux équipes, familiales ou corporatives, se sont inscrites à la marche. Parmi les 200 participants au total, plusieurs ont également sollicité leurs collègues et amis, ou organisé des activités, telles des ventes de pâtisseries, ou même d’articles qu’ils avaient tricotés eux-mêmes.

Soulignons la grande contribution de l’entreprise Groupe Pétra, une société de gestion immobilière de Saint-Léonard, qui a créé cinq équipes, qui détiennent les cinq premières places au palmarès des équipes ayant récolté le plus de fonds. La fille du président de la compagnie est atteinte du cancer, et les employés ont voulu participer à son combat; leurs « résultats impressionnants » ont contribué au grand succès de l’édition 2019.

Le président honoraire de l’événement, le maire de Montréal-Est Robert Coutu, s’est dit touché par la cause et a rappelé que sa femme, Nathalie Lachapelle, travaille au front contre le cancer dans le département d’oncologie de l’Hôpital Maisonneuve-Rosemont.

« J’ai adoré l’expérience, c’est un privilège et un plaisir d’avoir été le président d’honneur cette année, a confié le maire Coutu. C’est une preuve tangible qu’ensemble, on est plus fort que le cancer, malgré la force de cette maladie. Il y a vraiment eu une belle mobilisation. »

Le relais est également une occasion de rendre hommage à ceux qui ont survécu à la maladie, qui peuvent s’inscrire à titre de « survivants ». Soixante-dix survivants et leurs aidants se sont joint aux célébrations.

La SCC estime qu’un Québécois sur deux recevra un diagnostic de cancer au cours de sa vie.