Hochelaga-Maisonneuve
08:00 24 décembre 2020 | mise à jour le: 24 décembre 2020 à 09:49 temps de lecture: 4 minutes

L’année s’annonce occupée pour Pierre Lessard-Blais

L’année s’annonce occupée pour Pierre Lessard-Blais
Photo: Jason Paré/Métro MédiaPierre Lessard-Blais a l’intention de se représenter en 2021.

Alors que s’amorce l’année électorale à Montréal, Pierre Lessard-Blais confirme son intention de se porter à nouveau candidat à mairie de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve. Ses priorités avant le scrutin : logement, mobilité et environnement.

Métro a rencontré le maire de l’arrondissement lors de l’une des journées les plus glaciales de décembre, au coin des rues Hochelaga et des Ormeaux, dans le quartier de Tétreaultville.

Son équipe et lui ont entamé beaucoup de belles choses, dit-il, mais quatre ans, c’est un peu rapide pour réaliser tous ces projets. Il souhaite donc demander un deuxième mandat pour continuer d’implanter la vision de Projet Montréal dans l’arrondissement.

D’ici là, plusieurs dossiers occuperont l’élu.

Itinérance

Malgré le démantèlement du campement Notre-Dame Est, l’itinérance demeurera un enjeu inévitable dans l’arrondissement en 2021.

Pierre Lessard-Blais se dit préoccupé par la fin du financement des mesures d’urgence d’aide à l’itinérance de Québec et Ottawa, prévue le 31 mars.

«L’itinérance ne va pas disparaître le 1er avril. Elle va demeurer, mais les refuges vont fermer par manque de fonds, s’inquiète Pierre Lessard-Blais. Après ça, qu’est-ce qui va arriver?»

Il demande à Québec et Ottawa de prolonger leur financement au-delà du 31 mars 2021.

Lorsqu’on lui rappelle que les refuges demeurent une solution temporaire, le maire Pierre Lessard-Blais mentionne le règlement pour une métropole mixte en cours d’approbation qui obligera les promoteurs immobiliers à contribuer au logement social à la hauteur de 20 %.

«À très court terme, on a très hâte à l’ouverture d’un projet innovateur et unique au Québec, au 3629 rue Sainte-Catherine, qui va être une maison de chambres pour aider spécifiquement les gens avec des enjeux de précarité.» – Pierre Lessard-Blais

Déjà financé et en cours de construction, ce projet implique un total de 14 chambres et est réalisé en partenariat avec l’organisme L’Anonyme.

Parmi les autres projets à surveiller, le maire mentionne ceux d’Honoré-Beaugrand, des Cours Bellerive et de Saint-Émilie dans Maisonneuve. Dans ce dernier cas, ce seront uniquement des logements sociaux qui seront construits, selon M. Lessard-Blais.

Le chantier du siècle

Pierre Lessard-Blais souhaite s’assurer que le Réseau express métropolitain (REM) améliore la qualité de vie des citoyens de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, puisqu’il traverse littéralement d’est en ouest et du nord au sud l’arrondissement.

«Si on a un bon travail de concertation en amont, le REM peut devenir un projet extraordinaire pour l’Est», croit l’élu.

Il mise d’ailleurs sur le REM afin de redonner un coup de fouet à la rue Sainte-Catherine, puisque cela incitera «les gens à marcher vers le sud, à croiser Sainte-Catherine et à consommer sur Sainte-Catherine.»

C’est selon lui le geste le plus structurant pour cette rue et son volet commercial, puisque «le principal problème de cette rue, c’est qu’il n’y a rien au sud qui attire les gens.»

Les priorités du maire

La question environnementale va continuer d’être au cœur du mandat de l’élu de Projet Montréal.

«On veut intensifier notre politique de verdissement, promet le maire. On va viser beaucoup à combattre les îlots de chaleur et réduire les risques d’inondation.»

Pour y arriver, il prévoit augmenter la plantation d’arbres et réduire les espaces asphaltés.

«Sinon, l’année prochaine, on va terminer les trois ans de budget participatif dans l’arrondissement».

Après Mercier-Ouest, Mercier-Est et Tétreaultville, c’est maintenant au tour des résidents d’Hochelaga-Maisonneuve de se prêter à l’exercice. Un budget participatif d’une valeur de 350 000 $ sera investi dans un ou des projets proposés par les citoyens.

Enfin, un skatepark sera construit à la Promenade Bellerive. Cet aménagement sera accompagné de la plantation d’une soixantaine d’arbres et d’autres éléments environnementaux, selon le maire.

Articles similaires