IDS-Verdun

Bientôt un «pellete-in» pour le déneigement de la piste cyclable du canal de Lachine

Photo: TC Media/Archives

Des cyclistes quatre saisons préparent un grand «pellete-in» afin de demander le déneigement de la piste cyclable du canal de Lachine. Ils se réuniront à la première bordée pour dégager la piste, face à la boutique Ma Bicyclette, dans le Sud-Ouest. Ils espèrent que leur mobilisation influencera Parcs Canada.

La Ville de Montréal est présentement en pourparlers avec l’organisme fédéral, responsable de l’entretien du site. Les négociations entamées l’année dernière n’avaient pas donné de résultats.

Une nouvelle demande a été acheminée le 31 octobre et, selon Parcs Canada, des annonces pourraient être faites dans les prochaines semaines.

«Ce n’est pas vraiment une question de budget, mais plutôt des détails techniques sur lesquels il faut s’entendre. Ça demande un peu de temps, mais disons que le projet a de très bonnes chances d’aboutir, peut-être plus au début de l’année», commente la relationniste de la Ville de Montréal, Geneviève Dubé.

Essentielle
Selon l’organisateur du «pellete-in», le Verdunois Renaud Gignac, le déneigement de la piste du canal de Lachine pourrait être un argument de poids pour encourager des cyclistes à continuer à utiliser leur vélo pour se déplacer, même l’hiver.

«La sécurité est un facteur très important dans la décision du mode de transport. Sans ce type de piste cyclable, il faut se rabattre sur d’autres itinéraires et partager la route avec les automobilistes, la gadoue et la glace. C’est beaucoup plus dangereux», argumente-t-il.

Avec ses 14 km, le canal de Lachine est le lien cyclable le plus direct qui relie Lachine, LaSalle, Verdun et le Sud-Ouest au centre-ville.

Autres pistes
La piste cyclable le long des berges et celle qui ceinture L’Île-des-Sœurs seront quant à elles déneigées pendant la saison froide.

Les élus de Verdun ont reçu cette année quelques demandes pour que celle du canal de l’Aqueduc le soit également, mais elle ne figure pas dans les plans pour le moment.

Le conseiller municipal responsable des sports et loisirs, Pierre L’Heureux, est d’avis que ce serait tout à fait envisageable.

«Ce n’est pas tellement compliqué. Il faut seulement s’entendre avec l’arrondissement du Sud-Ouest, mais on pourrait sans problème assumer la charge financière pour notre portion de la piste, ce n’est pas énorme», croit-il.

Un «pellete-in» avait aussi été organisée l’an dernier pour la piste cyclable sur Brébeuf, sur le Plateau-Mont-Royal, qui fait partie du réseau cyclable hivernal montréalais cette année.

Articles récents du même sujet