IDS-Verdun
07:00 24 février 2021 | mise à jour le: 13 juillet 2021 à 10:36 Temps de lecture: 4 minutes

Christianne Biuma Bamvita, modèle de persévérance scolaire

Christianne Biuma Bamvita, modèle de persévérance scolaire
Photo: Katrine DesautelsChristianne Biuma Bamvita au CEA Champlain.

Dans le cadre de la 17e édition de la Journée verdunoise des apprenants adultes, plus d’une quarantaine d’élèves ont reçu un certificat de reconnaissance pour leur persévérance scolaire. Christianne Biuma Bamvita fait partie des étudiants qui se sont démarqués cette année.

La jeune femme de 28 ans a repris ses études en octobre 2019 au CEA Champlain alors qu’elle était de niveau de troisième secondaire. En moins d’un an, elle a presque complété son parcours de cinquième secondaire. Aujourd’hui, lui reste seulement ses cours de sciences à terminer.

Originaire d’Afrique, elle est arrivée au Canada il y plus d’une dizaine d’années. «Quand j’ai commencé l’école aux adultes, c’était vraiment difficile parce que le système scolaire en Afrique et ici, ce n’est pas pareil du tout, témoigne-t-elle. Je me rappelle de ne pas avoir été capable d’écrire sans qu’il y ait une faute dans chacun de mes mots.»

En mathématiques et en anglais, c’était tout aussi ardu. Découragée, la LaSalloise a commencé à accumuler les retards et les absences périodiques, pour finalement complètement laisser tomber.

Motivation

En raison de problèmes familiaux, Christianne Biuma Bamvita a dû se trouver un appartement. Elle a donc consacré plus d’heures à son travail dans un établissement de restauration rapide. «Je trouvais que c’était une bonne solution parce qu’à l’époque, j’avais l’impression que je perdais mon temps à l’école», admet-elle. 

En 2018, elle a donné naissance à une petite fille. Pour subvenir à ses besoins, la mère monoparentale a déniché un second travail de nuit dans un centre pour personnes âgées, où elle faisait l’entretien ménager.

C’est en faisant la lecture à sa fille que Christianne Biuma Bamvita a eu un choc. «J’ai acheté des livres pour enfants et même ça, c’était dur de lire, se souvient-elle. Je me suis dit: mais non, ce n’est pas possible, je dois me réveiller.»

La jeune femme était déterminée à recommencer ses études. Elle a expliqué sa situation à un employé d’Emploi Québec qui lui a offert de l’aide financière à condition qu’elle avance dans son cheminement scolaire à temps plein.

«Quand tu fais une course et que tu arrives près du fil d’arrivée, tu ne ralentis pas, c’est là que tu vas encore plus vite. Plus je suis proche [de la fin de mes études], plus je donne d’efforts.»

– Christianne Biuma Bamvita

«Si j’avais su que j’aurais eu un enfant un jour et que je ne serais pas capable de lire pour elle, je n’aurais pas niaisé, même si ça n’allait pas bien, évoque l’étudiante. Il ne faut jamais abandonner, même si ça va au ralenti. Il faut continuer de persévérer et de faire des efforts.»

Elle souligne que cela n’a pas toujours été facile. Durant la pandémie, alors que les garderies étaient fermées, l’étudiante a redoublé d’efforts en se faisant un horaire. Tout en prenant soin de sa fille, Mme Biuma Bamvita maximisait ses moments d’études. Durant la sieste de son enfant par exemple, elle en profitait pour plonger dans ses livres.

«C’est beau les plans, mais parfois, ça ne fonctionne pas comme on veut», nuance-t-elle. Il lui est arrivé de faire des travaux jusqu’à 2h du matin pour être prête lors de ses rencontres avec ses professeurs le lendemain. Elle a pu progresser plus vite lorsque les garderies ont rouvert.

D’ici six mois, si tout va bien, Mme Biuma Bamvita obtiendra son diplôme d’études secondaires. Elle compte poursuivre des études en sciences infirmières à l’automne dans un cégep.

Quatre organisations ont participé à la cérémonie virtuelle de la Journée verdunoise des apprenants adultes, soit le Centre d’éducation des adultes (CEA) Champlain, le Centre de formation professionnelle (CFP) des Carrefours, CyberCap et le Centre social d’aide aux immigrants. En plus de recevoir leur certificat, plusieurs étudiants ont reçu une bourse de 100$ offerte par divers organismes et entreprises locales.

Articles similaires