IDS-Verdun

Transports actifs et aménagement urbain comme priorités

Benoit Gratton. Photo: Gracieuseté

Le candidat de Projet Montréal, Benoit Gratton, tentera de se faire élire le 7 novembre prochain comme conseiller d’arrondissement dans le district Desmarchais-Crawford. M. Gratton qui habite Verdun depuis 16 ans est particulièrement intéressé par l’urbanisme, l’aménagement, le transport actif ainsi qu’aux mesures d’apaisement de la circulation. 

M. Gratton a collaboré à l’élaboration des plans de déplacements scolaires produits par Vélo-Québec il y a quelques années et qui avait pour but de sécuriser les déplacements actifs aux abords des écoles.  

Le candidat estime que la précédente administration a fait beaucoup avancer le dossier de sécurisation aux abords des écoles. Par exemple, en aménageant des saillies de trottoir ou en installant plus de supports à vélo.   

«Il y a des pas de géants qui ont déjà été faits, mais il reste encore à faire», estime le candidat. Il désire que plus d’intersections soient sécuritaires près des écoles ou des endroits «générateurs de déplacements» comme les bibliothèques. 

«C’est un peu une surprise de la vie, je ne m’attendais pas à  [me lancer en politique] un jour, mais j’ai toujours eu de l’intérêt pour l’urbanisme, l’aménagement et les affaires municipales en général.»

Benoit Gratton

Le Verdunois constate que beaucoup d’intersections sont larges notamment sur la rue Champlain ou sur le boulevard LaSalle. «Ce sont des intersections pas très sécuritaires à traverser, mais qui mènent à des endroits très fréquentés comme les parcs en bordure du fleuve», dit-il. Ces intersections devraient être mieux aménagées, selon lui. 

Pistes cyclables

Par rapport au transport actif, Benoit Gratton souhaite se mettre au travail rapidement afin d’améliorer la piste cyclable sur la rue de Verdun. Comme la piste est très fréquentée et qu’elle relie plusieurs écoles du quartier, il croit qu’elle devrait être plus sécuritaire à temps pour l’été prochain. 

M. Gratton estime que la façon dont les pistes cyclables du territoire sont aménagées n’est pas optimale. «Il peut y avoir des voitures qui se stationnent dans la bande et ça porte les cyclistes à la contourner», donne-t-il en exemple. Le candidat souhaite améliorer les couloirs cyclables et aussi aménager d’autres liens vers les arrondissements voisins. 

Benoit Gratton est analyste financier depuis 28 ans. Gérer des budgets d’investissements en capital pour de grands projets d’infrastructures fait partie de son quotidien. Il estime que cette compétence est un atout pour un élu notamment en ce qui a trait à la gestion du budget de l’arrondissement. «Lire des états financiers, faire des prévisions budgétaires et analyser comment l’argent est dépensé, c’est déjà mon travail de tous les jours», souligne-t-il. 

Par ailleurs, les installations dans les parcs sont aussi une priorité pour le candidat de Desmarchais-Crawford. «Mes enfants sont ados ou préados et il y a quelque chose à faire pour améliorer l’attractivité des parcs pour eux», soutient-il. Le père de famille voudrait faire en sorte que les parcs soient attractifs pour tous les âges. Il souhaite qu’il y ait plus d’équipements dans les parcs pour les personnes âgées et les jeunes adultes. 

Articles récents du même sujet