IDS-Verdun

Véronique Tremblay: porter la voix de L’Île-des-Sœurs à la ville-centre

Véronique Tremblay Photo: Gracieuseté

Véronique Tremblay, qui habite L’Île-des-Sœurs depuis 25 ans, sollicite un second mandat, mais cette fois-ci comme conseillère de ville plutôt que d’arrondissement. Elle désire mettre ses efforts sur le développement du secteur Dupuis-Hickson et aussi pour l’implantation du Programme particulier d’urbanisme (PPU) à la Pointe-Nord de L’Île-des-Sœurs. 

«C’est sûr qu’à l’arrondissement on est plus limité, car il y a des décisions qui se prennent à d’autres niveaux, explique la candidate. Dans le dossier du PPU par exemple, j’aurais aimé cela parfois plaider pour L’Île-des-Sœurs au conseil de ville.»

La motivation de Mme Tremblay de solliciter un second mandat est simple, elle aime ce qu’elle fait. En campagne électorale, elle se réjouit d’entendre les besoins des citoyens et de tenter d’y répondre. «Tout le monde paye des taxes et tout le monde a une vie exigeante. Si l’on peut faciliter la vie des citoyens, moi je suis contente de le faire», mentionne la politicienne.

Elle estime qu’avoir complété un premier mandat est un atout. «Ça prend quelques années avant de maîtriser l’appareil qu’est la ville et l’arrondissement. Il y a beaucoup de choses à apprendre. Après quatre ans, si je m’en vais, c’est comme si je mettais à la poubelle quatre années de fonds publics qui ont servi à me former», explique-t-elle. 

Rappelons que Véronique Tremblay a annoncé cet été qu’elle changeait de parti politique, passant d’Ensemble Montréal à Projet Montréal. Elle assure qu’elle ne regrette pas son choix. 

Le projet de refonte du secteur Dupuis-Hickson a rapproché Mme Tremblay de sa collègue et candidate à la mairie de Verdun, Marie-Andrée Mauger. «On s’est aperçu qu’on avait les mêmes priorités c’est-à-dire de prioriser dans Dupuis-Hickson du logement social et abordable et d’en faire un pôle d’emplois accessibles», relate Véronique Tremblay.  

On tombe dans l’implantation du PPU à L’Île-des-Sœurs et je trouve cela très important d’être à la ville-centre pour la continuité de ce projet.

Véronique Tremblay

Verdissement et infrastructures 

Les priorités de Véronique Tremblay sont l’habitation, les finances et l’environnement. Elle estime qu’elle est toutefois plutôt généraliste et aime toucher un peu à tous les départements. 

Elle indique avoir un penchant pour l’environnement et toute la question du verdissement. «J’ai une préoccupation au niveau de l’érosion des berges, précise-t-elle. Quand l’érosion fait des ravages, c’est très cher de corriger, alors que la prévention c’est pas mal moins cher». Elle souhaite qu’il y ait un important reboisement des berges à L’Île-des-Sœurs comme sur la terre ferme. «Si les castors peuvent nous donner un break, ça va être encore plus apprécié», ajoute-t-elle, à la blague.

D’autre part, Véronique Tremblay croit qu’il faut plus d’infrastructures collectives à L’Île et elle assure que l’arrondissement est conscient des lacunes. «L’OCPM l’a écrit dans son rapport, on a fait une large consultation publique, on a demandé l’expertise d’une entreprise privée, donc si on veut être cohérent, il faut maintenant amener des infrastructures à la suite de ces exercices», soutient-elle. 

La candidate souligne que les grands projets comme l’implantation d’un complexe aquatique sont des dossiers qui prennent du temps. Projet Montréal désire tout de même agir à court terme. Le parti prévoit l’aménagement d’une patinoire réfrigérée l’hiver suivant (2022-2023) et dès cet hiver, la butte au parc West Vancouver sera enneigée. 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de IDS-Verdun.

Articles récents du même sujet