Soutenez

La Pointe-Nord attire une nouvelle clientèle

Alcaraz-Robinson Stéphanie - TC Media
Lorsque la corporation Proment décide de développer la Pointe-Nord, c’est avec l’objectif d’en faire un quartier urbain et énergique, le nouveau centre-ville de l’Île-des-Sœurs. Et pour le faire, rien n’est laissé au hasard.

Ilan Gewurz, vice-président de la corporation Proment et porteur du flambeau de la Pointe-Nord, n’a pas l’intention de créer un quartier. «C’est une communauté que nous créons, une atmosphère de petit village européen», affirme-t-il.

Il a donc collaboré avec d’importantes têtes d’affiche en matière de design urbain et d’architecture, comme Alex Krieger, de l’école de design de Harvard, et James Chung de Vancouver. Tout est calculé au centimètre près afin de rendre l’endroit chaleureux et invitant. «Par exemple, nous avons mesuré la largeur des trottoirs afin de les rendre parfaits pour les piétons, afin qu’ils aient envie de déambuler sur l’artère», explique le vice-président. Les trottoirs sont d’ailleurs disposés afin de donner une vue sur le fleuve et sur la ville de Montréal.

Le fleuve est d’ailleurs un élément fondamental pour le développement de la Pointe-Nord. «Nous avons voulu démocratiser l’eau, nous sommes une île, il faut voir ce fleuve», lance M. Gewurz.

Un cœur vert

La vision de l’homme d’affaires ne s’attarde pas uniquement à l’expérience humaine. Pour l’entrepreneur, le développement durable doit être respecté dans le nouveau quartier. Il ne suffit pas pour lui d’avoir des bâtiments verts ; aussi participe-t-il à un projet-pilote et décroche la certification LEED OR ND pour le développement des quartiers.

«Les gens veulent être capables de marcher, d’utiliser les pistes cyclables, d’avoir un toit vert», ajoute le vice-président. «Nous avons des systèmes de récupération d’eau pluviale, le matériel utilisé sur les voies publiques est recyclé ; les lampadaires pointent vers le bas, afin de ne pas créer de pollution visuelle nocturne, etc.»

Le promoteur aurait pu utiliser au maximum le vaste terrain de la Pointe-Nord afin d’y construire plusieurs tours résidentielles. C’est par contre vers une autre perspective qu’il s’orientait, désirant donner la plus belle vue possible à tous les résidents et visiteurs, «même à partir du rez-de-chaussée!».

Des projets au point mort

À l’Île-des-Sœurs, près de 50% des acheteurs des projets résidentiels de la corporation Proment sont des résidents actuels. La clientèle de la Pointe-Nord est plus diversifiée, ne comptant que 25% de résidents actuels. Près de 15% des nouveaux acheteurs se déplacent du centre-ville de Montréal.

«Selon un sondage, ce que les résidents de la Pointe-Nord apprécient le plus ici est la proximité du centre-ville de Montréal. On croit à tort que l’Île-des-Sœurs est loin de tout et trop calme», affirme Ilan Gewurz.

Les acquéreurs de la tour Evolo 2 sont présentement en train de s’y installer et un nouveau projet est sur le point de s’amorcer, Evolo S, une tour très différente des deux premières. Une partie du terrain de la Pointe-Nord ne peut être touchée par le promoteur en ce moment. Pourquoi ? Parce qu’il faudra déterminer à quel endroit le pont Champlain sera construit. Un dossier que suivra attentivement Le Magazine.

À lire également 

La Pointe-Nord, une vision

Pointe-Nord, ou comment bâtir une vie de quartier écologique à dimension humaine

L’Esplanade de la Pointe-Nord est officiellement inaugurée

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.