Lachine & Dorval
14:35 20 octobre 2020 | mise à jour le: 20 octobre 2020 à 14:36 temps de lecture: 2 minutes

Recours aux tribunaux pour sauver la marina de Lachine

Recours aux tribunaux pour sauver la marina de Lachine
Photo: ArchivesLa marina de Lachine compte près de 450 places de quai, soit le plus grand nombre au Québec.

Pour faire tomber la décision de la Ville de Montréal de fermer la marina de Lachine, l’Association des plaisanciers du port de plaisance de Lachine (APPPL) s’adresse aux tribunaux afin de faire entendre sa cause.

Cette injonction survient quelques mois après l’annonce de la fermeture surprise de la marina. L’association indique que la ville-centre refuse de négocier et de collaborer dans le but de trouver une entente et d’assurer la continuité de la marina.

«La Ville de Montréal n’a pas obtenu l’autorisation de Transport Canada pour démanteler la plus grande marina du Québec. En plus, les plaisanciers font face à un très court délai, déraisonnable, alors que la grande région de Montréal est en pénurie de places à quai», indique la présidente de l’APPPL, Josée Côté.

Montréal souhaiterait transformer le port de plaisance de Lachine en un parc sur les eaux du lac Saint-Louis. La transformation du site permettrait la pratique de sports nautiques, la marche et la baignade en 2025.

Des manifestations avaient eu lieu il y a quelques semaines afin de démontrer le mécontentement des plaisanciers concernant la décision de la ville-centre.

Le mouvement collectif Réclame ta rive a d’ailleurs vu le jour. Il soutient l’importance d’une sauvegarde permanente des berges.

Si la décision est maintenue, environ 450 plaisanciers perdront leur place dans la marina de Lachine.

Articles similaires