Lachine & Dorval
16:49 11 novembre 2020 | mise à jour le: 11 novembre 2020 à 16:49 temps de lecture: 3 minutes

Situation financière précaire pour la Légion royale de Lachine

Situation financière précaire pour la Légion royale de Lachine
Photo: Éric MartelDes membres de la direction de la filiale de la Légion royale canadienne de Lachine

La filiale 85190 de la Légion royale canadienne, située à Lachine, craint de devoir fermer ses portes en raison d’un manque de fonds. Pandémie. oblige, son 85e anniversaire n’a pu être célébré.

«Nous n’avons plus de liquidités.Si ça continue comme cela, on ne pourra pas passer à travers les deux prochains mois», se désole la présidente Denise Lapierre.

En raison du contexte sanitaire, l’organisme a été privé de revenus provenant de la vente de coquelicots. Elle louait aussi ses locaux à divers organismes ou particuliers qui y organisaient des événements. Mais tout cela s’est arrêté.

Par le passé, les séances de bingo organisées en partenariat avec Bingo Lachine apportaient de l’eau au moulin. En décembre, l’entreprise a toutefois mis un terme à son partenariat avec la filiale de la Légion, préférant s’associer à d’autres organismes.

«Selon les années, on pouvait faire 30 000$ à 40 000$ avec le bingo, explique le membre de la filiale, William Ronald McCullock. C’est une perte qui nous fait mal.»

La dépense principale de la légion sont les taxes municipales, desquelles elle est exemptée à 90%. Une exemption complète lui permettrait de poursuivre ses activités, estime M. McCullock, un ancien élu de Lachine.

«Plusieurs filiales n’ont pas à payer de taxes, alors je ne comprends pas pourquoi la ville nous [en] fait payer», plaide-t-il.

Pour assurer sa survie, la légion pourrait être contrainte d’hypothéquer ses bureaux, situés sur le rue Henri Dunant. «On veut absolument éviter de faire cela : ne pas avoir de dettes a toujours été une grande fierté pour nous», explique M. McCullock.

Triste anniversaire

Avant l’arrivée de la pandémie, la légion avait organisé quelques activités pour souligner son anniversaire, comme la tenue d’un spectacle pour ses membres.

«Ça nous déçoit beaucoup, avoue Mme Lapierre. On voulait que nos vétérans puissent profiter de la musique de leur époque pour célébrer leurs accomplissements.»

Briser l’isolement avec les membres est un défi, puisque ceux-ci ignorent comment utiliser des logiciels de visioconférence.

«On aimerait simplement pouvoir en accueillir une dizaine, avec distanciation, souhaite Mme Lapierre. On a besoin de voir qu’ils vont bien, et aussi leur permettre de voir leurs amis pendant cette période difficile.»

Dix membres de la filiale de la légion de Lachine sont décédés au cours de la dernière année. Un montage photo ainsi qu’une couronne seront érigés en leur honneur dans les locaux de l’organisme au cours des prochaines semaines.

Célébrer malgré tout

Dimanche dernier, les membres de la direction de la filiale de la Légion royale canadienne se sont retrouvés au parc Stoney Point, sur le boulevard Saint-Joseph, près du Monument aux braves, dédié aux soldats lachinois morts pendant la Grande Guerre.

Normalement, la cérémonie regroupe des élus, ainsi que des dizaines de citoyens. L’événement n’a toutefois pas été annoncé publiquement cette année en raison du contexte sanitaire.

200

La filiale de la Légion royale canadienne de Lachine compte près de 200 membres.

Articles similaires