Soutenez

Futur parc riverain: 75% des gens consultés se baigneraient dans le fleuve

L’administration Vodanovic a fermé la marina en 2020 pour en faire un parc riverain. Photo: Alexandre Sauro

Les trois quarts des répondants au sondage sur le futur parc riverain de Lachine ont un grand ou un très grand intérêt pour une zone de baignade en eaux vives dans le fleuve Saint-Laurent, si la qualité de l’eau y est adéquate et qu’un encadrement sécuritaire des usagers est offert.

C’est ce qui ressort, entre autres, du rapport de la consultation citoyenne sur le parc qui remplacera l’ancienne marina de Lachine, non sans opposition des plaisanciers, que la Ville de Montréal a rendu public le mois dernier.

La démarche, entièrement virtuelle, qui s’est déroulée durant l’été 2021, a permis de cibler les attentes de la population lachinoise envers le projet à travers un sondage, une boîte à idées, une carte interactive et un atelier de cocréation.

Le sondage est l’activité de cette démarche citoyenne qui a suscité la plus grande participation, avec près de 750 répondants.

Parmi les choix d’aménagements récréatifs proposés, un lien piéton entre le futur parc riverain et l’actuel parc René-Lévesque ainsi que des sentiers réservés à la marche et à la course à pied ont recueilli le plus grand soutien. Une patinoire sur le bassin entre les deux parcs a aussi reçu un bon nombre d’appuis.

Pour ce qui est des activités proposées dans le futur parc, plus de quatre personnes sur cinq ont souhaité voir une offre de cours d’art tels que de la photographie et de la peinture. Des zones destinées à la pêche ainsi que des activités d’interprétation de la nature ont aussi reçu un important appui chez au moins les deux tiers des répondants.

Du surf de rivière?

Le sondage montre que l’idée d’ajouter des installations adéquates pour le surf de rivière, sur une vague artificielle, est revenue de nombreuses fois parmi les suggestions proposées par les citoyens.

Pour l’instant, les adeptes montréalais de surf doivent se retrouver à la Vague à Guy, dans le parc des Rapides, à LaSalle, ou sur une autre «vague éternelle» accessible par le parc de Dieppe, près du complexe Habitat 67, dans l’arrondissement Ville-Marie.

Parmi d’autres propositions directement soumises par les citoyens, la location d’embarcations nautiques, une aire de jeu pour enfants et une patinoire durant l’hiver sont les initiatives qui ont été le plus souvent mentionnées.

Sur le plan de la mobilité, près de 70% des répondants ont indiqué vouloir s’y rendre en transport actif que ce soit à vélo ou à la marche. Seulement une personne sur trois a indiqué envisager d’aller au parc en voiture. Il est important de noter que la majorité des répondants étaient des résidents de Lachine.

Le nouveau parc en 2025

Les prochaines étapes du projet consistent en des études environnementales et des travaux de planification et de déconstruction.

Au courant de l’année, l’administration lachinoise compte aussi réunir tous les acteurs du secteur, comme les clubs de sports nautiques, Parcs Canada et les sociétés civiles pour établir un bureau de projet en vue d’encourager une gouvernance partagée, révélait la mairesse de l’arrondissement, Maja Vodanovic, dans un entretien avec Métro en janvier dernier.

Selon l’administration municipale, si l’échéancier ne prend pas de retard, les travaux d’aménagement du nouveau parc devraient débuter en 2025.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Lachine & Dorval.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.