LaSalle
11:32 22 janvier 2018 | mise à jour le: 22 janvier 2018 à 11:32 Temps de lecture: 3 minutes

Nouvelle directrice des études au Cégep André-Laurendeau

Nouvelle directrice des études au Cégep André-Laurendeau
Photo: TC Media - Isabelle Bergeron

À 55 ans, Diane Turcotte devient la nouvelle directrice des études au Cégep André-Laurendeau. Elle connaît très bien sa structure, pour y avoir travaillé pendant 16 ans.

«C’est un vrai retour aux sources pour moi», lance Mme Turcotte. Originaire de l’île d’Orléans, elle a commencé sa carrière en 1995 au Cégep André-Laurendeau à titre d’enseignante, puis de coordonnatrice des programmes Arts, lettres et communication, options Cinéma et Médias.

«À l’époque, ce n’était pas le plein emploi et il y avait beaucoup de concurrence, raconte-t-elle. Je n’avais pas d’expérience, mais c’est ici qu’on m’a donné ma chance.»
Mme Turcotte s’est rapidement attachée à cette école qui se distingue des autres par son esprit communautaire selon elle. «Il y a un vrai dynamisme, autant dans la manière d’enseigner que dans celle de développer des projets», dit-elle.

La nouvelle directrice considère que le cégep laSallois possède plusieurs atouts comme ses structures de recherche appliquée ou encore son Baccalauréat international.

Pause
Après 16 ans de service à LaSalle, Mme Turcotte a assumé les fonctions de directrice adjointe des études aux programmes et à la recherche au Cégep du Vieux-Montréal de 2011 à 2016, puis a été nommé directrice des études au Cégep Saint-Jean-sur-Richelieu il y a seulement un an.

«Tout se passait bien à Saint-Jean-sur-Richelieu, ce n’était pas prévu que je parte aussi vite. J’ai fait le choix de revenir à André-Laurendeau, car j’y étais trop attachée», révèle-t-elle.
Ce retour est donc une surprise dans la carrière de Mme Turcotte qui est fière d’y avoir accompli des choses, comme le développement du programme en Arts, lettres et communication, et qui souhaite continuer sur sa lancée.

«Je veux être à l’écoute, prendre le pouls de ce qu’est devenu le cégep en 2018 avec un objectif de faciliter le développement des projets qui sont importants pour la communauté de LaSalle», lance-t-elle.

Un élément important pour elle est d’arriver à offrir un enseignement de qualité à une diversité d’étudiants. «Il faut être inclusif et développer des projets pédagogiques précis pour cela», ajoute-t-elle.

Mme Turcotte a été formée à l’École Nationale d’Administration publique (ENAP), en plus de posséder un diplôme d’études supérieures (DESS) en éducation et une maîtrise en études cinématographiques à l’Université de Montréal ainsi qu’un baccalauréat en communication de l’Université du Québec à Montréal.

Mme Turcotte a hâte de retrouver un milieu et des collègues qu’elle connait très bien.

Articles similaires