LaSalle
18:50 19 mai 2020 | mise à jour le: 19 mai 2020 à 18:50

COVID-19 à LaSalle: Quatre décès sur cinq dans les établissements pour personnes âgées

COVID-19 à LaSalle: Quatre décès sur cinq dans les établissements pour personnes âgées
Photo: Messager LaSalle - ArchivesL’arrondissement de LaSalle demeure parmi les plus touchés à Montréal.

En plus de la transmission communautaire du coronavirus dans l’arrondissement, 80% de tous les décès reliés à la pandémie se sont produits dans un milieu fermé, soit les CHSLD, les hôpitaux ou encore dans les résidences pour aînés. C’est ce que révèle le plus récent rapport dévoilé par la Santé publique de Montréal.

On répertorie aussi 154 cas chez les travailleurs de la santé de LaSalle, ce qui équivaut à 16% de tous les cas sur le territoire.

Même si elle se désole du nombre de décès, la mairesse Manon Barbe est tout de même rassurée que cette vague ne se soit pas répandue partout sur le territoire.

«On n’est pas encore sur la pente descendante à LaSalle.» — Manon Barbe, mairesse de LaSalle

«C’est certain que quand on regarde ces chiffres-là, c’est toujours préoccupant. Toutefois, il n’y a aucune corrélation avec les mesures prises par LaSalle. Depuis le tout début, on a mis en place des actions avant même qu’elle nous soit imposée», juge-t-elle.

Mme Barbe précise entre autres que des publicités en plusieurs langues ont été faites dès les débuts de la crise.

Selon elle, LaSalle est un point chaud puisqu’il y a davantage d’établissements pour les aînés et d’immeubles à logements.

Actions

Récemment, des patrouilleurs ont fait la tournée de 78 commerces jugés essentiels pour s’assurer que toutes les bonnes mesures d’hygiène soient mises en place.

La grande majorité d’entre eux s’y conforment, soutient Mme Barbe. Ceux qui ne l’ont pas encore fait se justifient par les frais prohibitifs pour installer du plexiglas ou la distribution de gel désinfectant à l’entrée.

«Si un commerçant est récalcitrant et ne veut pas se conformer, il sera rapporté aux instances compétentes», indique-t-elle.

Aucune contravention n’a été donnée pour l’instant.

«C’est l’affaire de tout un chacun. On ne peut exiger que tous les articles sur les rayonnages soient désinfectés. On a tous un rôle à jouer pour se protéger. Respectez les deux mètres de distance, sinon portez un masque», implore Manon Barbe.

Il ne faut pas relâcher les efforts, même si le beau temps commence à se pointer le bout du nez, ajoute l’élue.

Depuis le week-end, une nouvelle brigade de sensibilisation a été déployée au parc des Rapides et tout le long du parc riverain. Du personnel de l’arrondissement visitera aussi prochainement des immeubles d’appartements afin distribuer des affiches et des dépliants de sensibilisation à la COVID-19.

Articles similaires