LaSalle

L’arrondissement de LaSalle en retard dans la vaccination des enfants

vaccination enfants
La campagne de vaccination des enfants a commencé le 24 novembre Photo: Archives/Josie Desmarais Métro

L’arrondissement de LaSalle est en retard dans la vaccination des enfants, surtout lorsqu’on le compare à ses voisins du Grand Sud-Ouest, selon les chiffres de la santé publique de Montréal. En effet, en date du 20 décembre, 38,1% des enfants de 5 à 11 ans, soit 2307 personnes, avaient reçu leur première dose de vaccin sur le territoire laSallois.

À Lachine, c’était 50,5% des personnes de ce groupe d’âge qui avaient relevé leur manche, tandis que dans Verdun, ce chiffre atteignait 54%. L’arrondissement du Sud-Ouest, avec 43,3%, était quelque peu en dessous de la moyenne montréalaise qui se situait lundi à 45%.

Ce nombre est également bien plus faible que les 52% d’enfants québécois de 5 à 11 ans qui avaient été inoculés à pareille date.

La statistique peut paraître étonnante considérant que la population laSalloise a été aux premières loges de l’actuelle vague de COVID-19. Un appel au dépistage de la Direction de la santé publique de Montréal avait été fait le 10 décembre, à cause des cas du variant Omicron recensés lors du marché de Noël au Centre culturel et communautaire Henri-Lemieux.

L’arrondissement avait aussi vu l’école Sainte-Geneviève-Sud être fermée préventivement la semaine dernière à cause d’une éclosion de cas du nouveau variant. L’école des Coquelicots, située à Verdun, mais tout près des limites de l’arrondissement, avait aussi dû suspendre ses activités d’enseignement jusqu’aux Fêtes pour des raisons similaires.

Les centres de vaccination préférés aux écoles

Alors que la campagne de vaccination pour la première dose s’est terminée le 20 décembre dans les écoles de l’arrondissement, des données du CIUSSS révèlent que les parents laSallois ont préféré accompagner leurs enfants dans un centre grand public.

Toujours en date du 20 décembre, c’est un enfant sur trois (804) qui s’est fait inoculer à l’école sur les 2307 enfants de l’arrondissement ayant reçu leur première dose.

Plusieurs parents consultés ont expliqué avoir préféré faire vacciner leur enfant dans un centre de vaccination, car ces centres avaient offert des rendez-vous aux 5 à 11 ans près de deux semaines avant le début de la campagne en milieu scolaire.

Aussi tôt que la première dose a été offerte aux enfants, j’ai pu prendre un rendez-vous dans un centre de vaccination. C’était plus rapide que l’école, tout simplement.

Julie Campeau, résidente de LaSalle

D’autres ont plutôt choisi d’être présents afin de pouvoir rassurer leurs enfants. Les compagnons canins ont aussi été d’une grande aide pour détendre ceux qui craignent les aiguilles.

«Ma fille était heureuse de vivre cela avec moi, explique Myriam Joyal. Il y avait un chien que les enfants pouvaient flatter avant, pendant et après.»

«Nous serons de retour [dans les écoles] pour l’administration de la 2e dose», a toutefois fait savoir Hélène Bergeron-Gamache, porte-parole du CIUSSS de l’Ouest-de-l’Île-de-Montréal, rappelant qu’entre-temps, les familles peuvent toujours prendre rendez-vous dans l’une des cliniques de vaccination ouvertes à toute la population.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de LaSalle.

Articles récents du même sujet