LaSalle
18:39 17 août 2015 | mise à jour le: 18 août 2015 à 14:56 temps de lecture: 2 minutes

365 000$ pour la restauration du Moulin Fleming

365 000$ pour la restauration du Moulin Fleming
Photo: Archives/TC Media

Le Moulin Fleming, fondé il y a plus de 200 ans, sera bientôt rénové au coût de 365 000$. L’arrondissement assumera le tiers du montant demandé tandis les deux autres tiers de la facture seront assumés à parts égales par Montréal et Québec.

Plusieurs parties du Moulin Fleming nécessitent des rénovations. La peinture des cadres de bois des ouvertures du moulin est écaillée. Certains bardeaux du toit sont en mauvais état. On peut aussi apercevoir l’usure du bois qui recouvre l’une des façades.

Plusieurs travaux sont au programme, dont de la maçonnerie, le remplacement de certaines planches de la passerelle ainsi que des bardeaux du toit. Les menuiseries du moulin doivent aussi être peinturées et le compresseur extérieur sera relocalisé.

«Les travaux devraient commencer le plus rapidement possible et être terminés avant qu’il ne fasse trop froid»,  a expliqué la responsable des communications de l’arrondissement LaSalle, Caroline Elliott.

L’arrondissement de Lasalle s’acquittera du tiers de la facture de 365 000$ alors que le reste de la somme sera payée via le Fonds du patrimoine culturel du Québec. Ce dernier est financé à 50% par Québec et à 50% par les municipalités, donc la Ville de Montréal.

Historique

Fondé en 1812 par un jeune immigrant écossais, William Fleming, le moulin avait été au cœur d’un procès de presque une décennie impliquant les Sulpiciens. À l’époque, la congrégation religieuse possédait la seigneurie de l’île de Montréal et avait le droit exclusif de moudre le grain. Fleming était accusé d’attaquer leur droit. Le procès n’empêcha pas ce dernier de moudre de l’avoine durant 40 ans.

De tous les moulins bâtis depuis le XVIe siècle au Québec, celui de Fleming est le seul de type anglo-saxon. Il sera acheté en 1947 par la Ville de LaSalle et classé monument historique par le ministère des Affaires culturelles en janvier 1983.

Les traditionnelles visites historiques du moulin n’ont pas eu lieu cet été en prévision des travaux.

Articles similaires