LaSalle
11:34 19 janvier 2016 | mise à jour le: 19 janvier 2016 à 11:34 Temps de lecture: 2 minutes

Pouvoirs des arrondissements: Manon Barbe ne commente pas

Pouvoirs des arrondissements: Manon Barbe ne commente pas
Photo: TC Media Archives

Mairesse de l’arrondissement et chef du parti indépendant Équipe Barbe Pro Action LaSalle, Manon Barbe ne commente pas le souhait du maire Denis Coderre qui veut que le gouvernement québécois retire des pouvoirs aux arrondissements pour les confier à la ville centre afin de confirmer son statut de métropole.

«Pour moi, c’est un ballon, un test, et je ne suis pas prête à commenter ça. Je me prononcerai quand le gouvernement aura un projet de loi écrit», affirme la mairesse Barbe.

Lorsqu’elle était présidente de la Conférence régionale des élus (CRÉ), l’organisme a consulté des organismes montréalais afin de connaître leurs suggestions concernant les priorités devant nourrir les réflexions du maire Coderre.

Une liste de suggestions a ensuite été remise au maire de Montréal pour que Montréal puisse demander et obtenir son statut de métropole.

Des pouvoirs remis en cause
Les arrondissements perdraient la plupart des pouvoirs qu’ils ont obtenus en 2003, avec l’adoption du projet de loi 33 modifiant la Charte de la Ville.

Ils ne pourraient plus embaucher leur directeur général et prendre les décisions relatives à l’engagement et au congédiement des fonctionnaires.

Ils perdraient la capacité de pouvoir créer des services et d’en nommer les directeurs.

Le pouvoir de fixer la rémunération et l’allocution des conseillers d’arrondissement ainsi que la rémunération additionnelle relative à tout poste particulier occupé par un membre du conseil leur serait également retiré.

Les pouvoirs de négociations de conventions collectives leur échapperaient aussi.

 

Articles similaires