Mercier & Anjou
15:10 8 avril 2020 | mise à jour le: 9 avril 2020 à 11:23

Des arrondissements suspendent les inscriptions pour les camps de jours

Des arrondissements suspendent les inscriptions pour les camps de jours
Photo: Archives/TC MediaLes périodes d’inscriptions pour les camps de jour de l’été 2020 devraient ouvrir avec la fin du confinement et la confirmation à l’accès des plateaux sportifs.

Les arrondissements d’Anjou et de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve suspendent toutes les inscriptions aux camps de jours de l’été 2020.

Les organismes qui chapeautent ces traditionnelles activités d’été pour enfants ont eu la directive de suspendre les inscriptions jusqu’à nouvel ordre.

Le directeur de l’arrondissement de MHM, Serge Villandré, évoque notamment le fait que l’accès aux plateaux sportifs comme les gymnases des écoles est incertain. Il ajoute avoir considéré d’autres aspects comme la mise à pied de plusieurs employés et la situation financière incertaine de plusieurs citoyens durant la crise.

Les périodes d’inscriptions ouvriront ultérieurement avec l’autorisation de l’arrondissement.

«Dans la mesure où le confinement sera levé et les accès confirmés, l’équipe de la division des sports, des loisirs et du développement social pourra exceptionnellement appuyer les organismes dans les tâches de coordination aux inscriptions», indique la chargée de communication à l’arrondissement de Mercier-Hochelaga-Maisonneuve Anne Bourgoin.

Pour l’instant, les camps de jours sont interdits jusqu’au 4 mai, selon les directives de la Santé publique.

Toutefois, il est difficile d’imaginer une saison estivale avec des camps de jour en sachant que la règle des deux mètres de distance est là pour rester au moins pendant «des mois», a déclaré le premier ministre François Legault en conférence de presse aujourd’hui.

De son côté, la Ville de Montréal analyse la situation au fur et à mesure de son évolution et s’assure d’appliquer les mesures recommandées par le gouvernement du Québec, affirme la relationniste pour la Ville de Montréal Karla Duval.

La situation dans l’Est

Au centre de loisirs St-Justin, la période d’inscription ayant débuté le 6 avril sera dorénavant considérée comme une préinscription. Les inscriptions déjà comptabilisées seront conservées et maintenues.

Au service des Loisirs Ste-Claire, la période d’inscription du 13 au 17 avril est suspendue pour une période indéterminée. Toutefois, les parents qui se sont prévalus d’une préinscription n’auront pas à refaire le processus, précise-t-on.

La tenue des camps de jour représente une entrée d’argent non négligeable pour un organisme à but non lucratif comme les Loisirs Ste-Claire, explique la directrice générale Chantal Cerro. «Le moindre déséquilibre fragilise notre structure. On sait qu’il va y avoir une reprise mais les événements actuels laisseront sans nul doute des blessures qui seront pour nous et pour plusieurs difficiles à panser», émet-elle.

L’été dernier, près de 880 enfants se sont inscrits aux camps de jours des Loisirs Ste-Claire. «Nous avons fonctionné à pleine capacité et avons même due refuser des inscriptions», ajoute Mme Cerro.

À Anjou, la date d’inscription au camp de jour Les Ateliers-Soleil n’est pas encore connue. Elle devrait être établie en mai, indique-t-on sur le site de l’arrondissement.

Récemment, certains organismes situés à Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles et Montréal-Est, ont indiqué avoir débuté les inscriptions pour les camps de jour de cet été. D’autres ont déjà décidé de les annuler complètement.

Articles similaires