Mercier & Anjou
18:09 19 janvier 2021 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 18:09 temps de lecture: 2 minutes

Des voisins solidaires dans la neige

Des voisins solidaires dans la neige
Photo: Frédéric Hountondji/Métro MédiaCes voisins qui sont solidaires dans le déneigement de leurs maisons dans Mercier-Ouest

Le déneigement est une affaire de solidarité chez certains résidents du quartier Mercier-Ouest à Montréal.

C’est une chaîne de solidarité que sept voisins ont mise en place pour s’aider mutuellement dans le déblayage de leurs résidences situées de part et d’autre du boulevard Rosemont, à côté de celui de Langelier. La première tempête de l’année n’a pas été de tout repos pour eux, et ils ont dû s’armer de souffleuses à neige, pelles, balais… afin d’affronter, main dans la main, les particules neigeuses.

«Ça fait dix ans que je vis ici, ça fait dix ans que l’hiver on sort. Ici, on collabore, moi j’habite en face et on vient aider les personnes dans le quartier. L’autre a perdu son mari, elle aussi a perdu son mari, tant qu’à être dehors on socialise. On dirait que l’hiver, on se parle plus que l’été», a commenté Guillaume Lamy tout en déneigeant le toit de l’abri d’auto de la voisine.

Franco, le maillon essentiel

Franco est la pièce maîtresse de cette chaîne de solidarité, a avoué Pierre Ayott. Il a souligné que leur entraide ne se limite pas au déneigement et qu’elle touche également la tonte du gazon durant l’été.

«Nous les voisins ici, on est plus que des amis, on est une famille. La voisine dont le mari est décédé nous considère tous comme ses enfants. Celui qui aide le plus dans le coin c’est Franco», précise M. Ayott.

M. Lamy témoigne que les femmes prennent également part à cette entraide. «Il y a une femme qui a un jardin et l’été, elle offre des plantes aux voisins», exprime-t-il. M. Lamy suggère qu’il est temps de lancer un vrai mouvement et de créer un site Internet pour faire connaître leur initiative.

Les sept résidents savent qu’ils ne sont certainement pas les seuls dans le quartier à avoir pris une telle décision. Leur ambition est de voir le voisinage devenir une grande chaîne de solidarité.

Articles similaires