Mercier & Anjou
19:32 19 janvier 2021 | mise à jour le: 19 janvier 2021 à 19:54 temps de lecture: 3 minutes

COVID-19: éclosion au CHSLD Jeanne-Le Ber

COVID-19: éclosion au CHSLD Jeanne-Le Ber
Photo: Gracieuseté/Facebook CHSLD Jeanne-Le Ber90% de la clientèle du CHSLD ont été vaccinés

Un peu plus de 75% des patients d’une unité de soins du Centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD) Jeanne-Le Ber ont contracté la Covid-19. L’éclosion serait due à la multiplication des cas dans les centres hospitaliers de l’est de Montréal.

Au total, ce sont 46 résidents de l’établissement du quartier Mercier qui sont affectés par le coronavirus, selon les données de la Santé publique en date du 18 janvier.

L’éclosion est en cours dans une unité de soins post-aigus de ce CHSLD, explique à Métro Catherine Dion, conseillère en communication du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de l’Est-de-l’Île-de-Montréal.

C’est une unité à part qui reçoit des patients qui arrivent des hôpitaux. Ils y séjournent en moyenne vingt jours pour ensuite retourner chez eux. Ce sont généralement des personnes âgées qui, après une chute par exemple, vont se faire soigner à l’hôpital. Elles ont besoin d’une réadaptation avant de regagner leur domicile, ce qu’elles viennent faire dans une unité de soins post-aigus.

«Donc c’est un milieu fermé, ils ne sont pas en contact avec des résidents, ce n’est pas les résidents du CHSLD, mais c’est des gens qui passent de façon temporaire dans cette unité-là qui est installée dans le CHSLD», tient à préciser Mme Dion.

90% sont vaccinés

En comparant les données, elle rapporte que dans les résidences du CHSLD Jeanne-Le Ber, ce sont présentement en tout 17 personnes qui ont la Covid-19, soit 7% des résidents. Or en post-aigus, on en compte 46, ce qui correspond à un peu plus de trois patients sur quatre.

Mme Dion assure que 90% de la clientèle du CHSLD ont été vaccinés. «Ils ont été des premiers à être vaccinés. Même s’ils attrapent la Covid, ils ne seront pas très malades», croit-elle savoir.

Origine de l’éclosion

Vu que ces malades proviennent d’autres établissements hospitaliers, la conseillère en communication présume qu’ils ont été infectés en dehors du CHSLD Jeanne-Le Ber.

«Compte tenu qu’il y a des éclosions à Maisonneuve-Rosemont et à Santa Cabrini, c’est sûr que les gens arrivent de l’hôpital et, dans la plupart des cas, sont déjà porteurs de la Covid quand ils arrivent et viennent la développer», suppose-t-elle. Mme Dion affirme que la situation est sous contrôle et que les patients sont bien soignés.

L’unité de soins post-aigus du CHSLD Jeanne- Le Ber restera pendant quelques jours encore en état d’éclosion. «Théoriquement, on parle d’éclosion quand on a deux cas et plus dans une même unité, et ce statut peu importe l’évolution des cas, va être maintenu pendant 28 jours», a-t-elle expliqué.

Articles similaires