Soutenez

Reboisement du parc Félix-Leclerc

Si à ses débuts, la coopérative de solidarité Arbre-Évolution était principalement active dans les milieux ruraux, elle a réalisé depuis quelques années plusieurs projets dans de grandes villes comme Montréal. Photo: Gracieuseté, Arbre-Évolution

Près de 350 arbres ont été plantés au parc Félix-Leclerc dans Mercier, une initiative soutenue par le Programme de Reboisement Social d’Arbre-Évolution.

Mis sur pied par la coopérative de solidarité Arbre-Évolution, ce programme permet aux entreprises de réduire leur empreinte énergétique en les mettant en relation avec les communautés ayant besoin d’un coup de pouce pour réaliser des projets de reboisement.

Les 17 et 18 juin derniers, c’est une vingtaine de citoyens du quartier et 15 employés de l’entreprise Cozey qui se sont réunis malgré la pluie au parc Félix-Leclerc pour planter près de 350 arbres.

C’est la troisième année que l’arrondissement Mercier–Hochelaga-Maisonneuve sollicite l’aide du Programme de Reboisement Social. La première demande, en 2020, concernait le parc Michel-Bourdon, où 375 arbres et arbustes ont été plantés.

Le coordonnateur général d’Arbre-Évolution, Simon Côté, avait expliqué à l’époque que les entreprises qui financent les plantations ne choisissent pas le lieu du projet. Ce dernier «doit venir de la base» afin de s’assurer qu’il réponde à des besoins réels.

Le Tinder des arbres

C’est donc Arbre-Évolution qui s’occupe de faire le «match» entre les communautés et les bailleurs de fonds.

«On a déjà été comparé au Tinder des arbres», avait dit en rigolant Simon Côté lors de la réalisation du projet au parc Michel-Bourdon, le premier de la coopérative sur l’île de Montréal.

Les partenaires d’Arbre-Évolution derrière le projet au parc Félix-Leclerc sont les organisations québécoises PR3 Médias, le regroupement Artistes pour le Climat et l’entreprise Cozey.

«Nous sommes bien heureux de créer des retombées un peu partout au Québec grâce à l’engagement pour la planète de plusieurs artistes. Il y a une solidarité qui se bâtit dans le milieu culturel, ce n’est que le début», a déclaré par voie de communiqué Julie Lafortune, responsable d’Artistes pour le Climat, un regroupement créé par la Fondation des Cowboys Fringants visant à rallier différents acteurs de la scène musicale québécoise derrière un effort de reboisement.

Une première phase de plantation au parc Félix-Leclerc a eu lieu l’automne dernier.

«Nous avons été en mesure de remplacer les boisés dépérissants du parc en plus d’agrandir la superficie des zones en forêt», a expliqué l’agente de recherche au verdissement pour l’arrondissement Sier-Ching Chantha.

Avec 500 végétaux ajoutés au parc depuis un an, on peut dire que la consolidation de la biodiversité et des îlots de fraîcheurs va bon train.

Sier-Ching Chantha, agente de recherche au verdissement de MHM

Jusqu’à maintenant, Arbre-Évolution a réalisé cinq projets sur l’île de Montréal, dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, mais également dans celui de Rosemont–La Petite-Patrie.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.