Mercier & Anjou

Olivier Rioux, l’ado le plus grand de la planète, fait parler de lui en Californie

Photo: Archives, Métro Média

Olivier Rioux, considéré depuis 2021 comme l’adolescent le plus grand de la planète, n’est pas passé inaperçu lors d’un tournoi de basketball en Californie.

Sur les vidéos et les photos prises lors de ce tournoi à Seal Beach en Californie et circulant sur les réseaux sociaux, on voit clairement qu’Olivier Rioux domine les autres joueurs, du moins par sa grandeur.

Mesurant 2 mètres et 27 centimètres (7 pieds et 5 pouces), le jeune homme de 16 ans, originaire d’Anjou, a été confirmé en septembre 2021 par les records Guinness comme l’adolescent vivant le plus grand du monde.

Membre de l’équipe canadienne de basketball lors de l’été 2021, Olivier fréquente actuellement l’école préparatoire sportive IMG Academy en Floride. Il a déjà joué pour les Dragons du Collège St-Jean-Vianney, à Rivière-des-Prairies.

Le joueur de basketball pesait 7,5 livres à sa naissance et aurait atteint les 16 livres au cours de son premier mois, peut-on lire sur le site des records Guinness. En 5e année, il mesurait déjà 5 pieds 2 pouces toujours selon cet article.

Cette taille exceptionnelle a fait qu’il a toujours joué avec des gens plus vieux que lui, comme l’expliquait son père à Métro en 2019.

D’ailleurs, ce dernier, Jean-François Rioux, mesure 6 pieds 8 pouces. Du reste, son fils et lui ne sont pas les seuls à être si grands dans la famille, puisque la mère d’Olivier fait dans son cas 6 pieds 1 pouce et son frère aîné, 6 pieds 9 pouces.

Un avantage incertain

Interrogé par Métro, le cofondateur et rédacteur en chef du site AlleyOop360, Liam Houde, affirme que la qualité du jeu d’Olivier Rioux connaît une croissance de match en match.

«Son aise en dessous du panier change presque à vue d’œil», soutient M. Houde, ajoutant que sa capacité à se rendre à l’anneau s’est également améliorée.

En revanche, est-ce que sa grandeur pourrait le desservir à la longue?

«C’est la question à laquelle il faut répondre pour Olivier Rioux», explique-t-il.

Je lui souhaite que sa croissance cesse parce qu’au-delà de 7 pieds 6 pouces, c’est rare qu’on a de longues carrières dans la NBA.

Liam Houde, cofondateur et rédacteur en chef du site AlleyOop360

Le manque de mobilité et les risques de blessures peuvent, selon Liam Houde, nuire aux joueurs très grands, ou du moins limiter leur temps de jeu par match.

«Olivier Rioux, la mobilité, c’est quelque chose qu’il peut développer», ajoute-t-il, considérant que le joueur est suffisamment bien entouré pour que ses aptitudes soient bien développées.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet