Soutenez

Bellerive en histoires: une découverte à vélo d’un parc incontournable

En plus du parc de la Promenade Bellerive, Simon Veilleux raconte aux visiteurs l’histoire de Tétreaultville et de l’ancien village de Longue-Pointe. Photo: Jason Paré, Métro Média

Découvrir à vélo l’histoire du parc de la Promenade Bellerive ainsi que du quartier Tétreaultville, c’est ce que proposent depuis le 20 juillet l’Atelier d’histoire de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve et la Société d’animation de la Promenade Bellerive.

Métro a donc eu la «lourde» tâche de tester ce circuit historico-ludique, confortablement assis à bord d’un vélo-pousse piloté par Simon Veilleux, un jeune «Tétreaultvillois» de 19 ans passionné par l’histoire de son quartier.

«J’aime beaucoup mon quartier, déclare de but en blanc Simon Veilleux. C’est sûr que c’est assez loin du reste de la Ville de Montréal, mais en même temps, ça fait partie de l’ambiance “village” de Tétreaultville».

Étudiant dans le programme Histoire et civilisation au cégep du Vieux Montréal, Simon Veilleux n’a pas hésité à soumettre sa candidature pour cet emploi d’été à côté de chez lui, dans un parc qu’il fréquente régulièrement.

Lorsqu’on lui demande pourquoi les gens devraient faire cette visite du parc de la Promenade Bellerive, Simon Veilleux rappelle que ce dernier est le premier accès au fleuve Saint-Laurent au centre-ville.

On est chanceux d’avoir un aussi long terrain de nature et de verdure sur le bord du fleuve. Il y a d’autres beaux parcs à Montréal, mais avoir accès à l’eau, à la berge, il n’y a pas beaucoup d’endroits à Montréal où c’est possible.

Simon Veilleux, étudiant en histoire

Une longue histoire

Le chemin a été long avant que les résidents du secteur aient (à nouveau) accès au fleuve.

Lors de la visite, Simon Veilleux explique que les démarches afin de relier les parcs et les terrains situés en bordure du fleuve commencent en 1961.

La Promenade Bellerive est officiellement inaugurée le 17 août 1964, s’étendant à l’époque de l’avenue Mercier et la rue Liébert, mais les aménagements réclamés par les citoyens tarderont à se concrétiser.

La maison Brouillet dit Bernard a été bâtie entre 1825 et 1850 par l’aïeul de Pierre Bernard, maire de la ville de Longue-Pointe de 1907 à 1910. Elle est située aux coins des rues Desmarteau et Bellerive. Photo: Jason Paré, Métro Média

En plus du remblayage des berges permettant d’élargir le parc – et fait à partir entre autres, selon le guide, de la terre accumulée par la construction du métro et non pas celle du pont-tunnel Louis-Hippolyte-La Fontaine – ce n’est qu’à partir de 1978 que le parc est embelli par la plantation de 600 arbres et agrandi jusqu’à la rue Meese (de nos jours, le prolongement du parc va jusqu’à l’avenue Georges-V).*

Enfin, en 1987, le Service des parcs de la Ville élaborera le premier plan directeur de la Promenade Bellerive, permettant entre autres la mise en place progressive de pistes cyclables, de sentiers piétonniers et d’aires de jeu pour les enfants.

En découleront la création de la Société d’animation de la Promenade Bellerive en 1993, la construction d’un chalet de parc en 1997 et, enfin, l’érection d’une scène extérieure en 2001.

Les visites se tiennent jusqu’au 28 août. L’inscription est gratuite. Elle peut se faire à l’aide d’un formulaire en ligne ou par téléphone au 514 899-9979.

*Source : Boussole pour Mercier. Un parcours à travers l’histoire du quartier, Les Éditions Histoire Québec, 2009

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.