Soutenez

Défi kayak Desgagnés: départ ce vendredi au quai Hector

Au moment d’écrire ces lignes, l’organisme avait dépassé son objectif de cette année, ayant récolté plus de 359 000$. Photo: Gracieuseté, François Ozan et Sabrina Ann Lefebvre

Le 12 août, les 180 kayakistes du Défi kayak Desgagnés s’élanceront sur le fleuve Saint-Laurent à partir du quai Hector au parc de la Promenade Bellerive.

Cette collecte de fonds est destinée aux activités de l’organisme Jeunes musiciens du monde, qui a pour mission de favoriser le développement des jeunes issus de milieux à risque au moyen d’activités musicales.

Les participants, qui doivent récolter chacun 2000$ en dons pour prendre part au Défi, descendront le fleuve en kayak pendant quatre jours à destination de la ville de Québec.

Seuls ou en équipe, les participants auront donc 250 kilomètres à parcourir, peut-on lire sur le site du Défi. Des arrêts sont prévus à Sorel-Tracy, Trois-Rivières et Portneuf.

L’auteur-compositeur-interprète Louis-Jean Cormier, porte-parole officiel de Jeunes musiciens du monde, prendra part à deux jours de l’événement.

«L’an dernier, je m’étais joint au Défi pour une journée de pagaie et une soirée de spectacle, puis j’étais revenu le cœur rempli d’énergie positive et de fierté», a expliqué l’artiste par voie de communiqué.

L’ambiance de l’événement et son impact sur les jeunes m’avaient tellement impressionné que je ne pouvais qu’être de retour cette année.

Louis-Jean Cormier, porte-parole officiel de Jeunes musiciens du monde

Le départ de vendredi au quai Hector est prévu à 8h.

De l’Inde au Québec

Fondé en Inde en 2001, l’organisme Jeunes musiciens du monde a rapidement élargi ses activités en ouvrant une école à Québec en 2003, à Montréal en 2004, dans la communauté autochtone Kitcisakik en Abitibi-Témiscamingue en 2008 et enfin, à Sherbrooke en 2011.

Cette expansion permet à l’organisme de rejoindre un total de 1200 jeunes, dont 950 au Québec et 250 en Inde. L’objectif de la collecte de fonds de cette année est de 350 000$. Avec cet argent, Jeunes musiciens du monde financera le salaire des professeurs, les infrastructures accueillant leurs activités, ainsi que l’achat d’instruments de musique, a expliqué à Métro la coordonnatrice au financement de l’organisme, Mira Fortier.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Mercier & Anjou.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.