Soutenez

Conseil municipal: échanges musclés sur la collecte des ordures

Photo: Archives Métro

Les esprits se sont échauffés mardi au conseil municipal, alors que les élus ont voté la réduction de la collecte des ordures aux deux semaines dans l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve (MHM).

L’espacement de la collecte des ordures ménagères se fera progressivement dans l’arrondissement d’ici 2024, selon les secteurs. La mesure vise à encourager les résidents à composter et récupérer davantage.

«On doit changer nos habitudes», a affirmé lors de l’assemblée du conseil le maire de MHM, Pierre Lessard-Blais, défendant l’initiative face aux attaques de l’opposition.

L’agglomération de Montréal, par année, remplit deux stades olympiques de déchets. On est parmi les plus grands générateurs de déchets en Amérique du Nord.

Pierre Lessard-Blais, maire de l’arrondissement de Mercier–Hochelaga-Maisonneuve

Les conseillers d’Ensemble Montréal dans MHM ont proposé un amendement – qui n’a pas été adopté – pour conserver la collecte hebdomadaire de juin à septembre pour des raisons de salubrité. «La propreté est une question de dignité, a déclaré la conseillère de Ville du district de Louis-Riel, Alba Zuñiga Ramos. La transition écologique ne doit pas rimer avec saleté.»

Calendrier de l’implantation du projet de collecte d’ordures dans MHM. Photo: Capture d’écran, site web de l’arrondissement

Le projet pilote, un échec?

Le projet pilote pour tester l’espacement dans certains secteurs spécifiques est un «échec», a tonné le conseiller de Ville du district de Tétreaultville, Julien Hénault-Ratelle. L’élu d’Ensemble Montréal et sa collègue, Mme Zuñiga Ramos, auraient reçu «des dizaines, voire des centaines de messages» de citoyens dénonçant la saleté, les odeurs nauséabondes, la prolifération de rats et la gestion complexifiée des ordures en raison de la collecte aux deux semaines, a-t-il expliqué.

«On savait que ça serait un enjeu sensible pour la population et on a tout mis en œuvre dans l’élaboration du projet pilote pour sensibiliser, communiquer et accompagner les citoyens. Est-ce que c’était parfait? Non, mais c’était bon en “tabarnouche”», a rétorqué Pierre Lessard-Blais, piqué à vif.

La responsable de l’environnement au comité exécutif, Marie-Andrée Mauger, est également venue à la défense du projet pilote. «On a augmenté de 20% les matières organiques valorisées; 20% en l’espace de huit mois, il n’y a pas beaucoup de projets qui réussissent à performer autant», a-t-elle ajouté.

Mme Mauger a plaidé la nécessité de solutions «audacieuses», à l’extérieur de notre «zone de confort». «La réduction [des déchets] à la source, c’est le nerf de la guerre, a-t-elle souligné. Les sites d’enfouissement se remplissent à vitesse grand V, et on ne va pas attendre qu’ils débordent.»

«Une claque dans la face des citoyens»

Alba Zuñiga Ramos a également déploré le manque de consultation de l’Arrondissement, qui aurait notamment ignoré les conseillers d’opposition.

C’est une claque dans la face des citoyens qui ont voté.

Alba Zuñiga Ramos, conseillère de Ville du district de Louis-Riel

«En vouliez-vous de la communication et de la sensibilisation? Il y en avait», s’est défendu Pierre Lessard-Blais, citant de nombreuses initiatives de l’Arrondissement pour informer les conseillers et la population.

Julien Hénault-Ratelle s’est par ailleurs montré irrité par des rires et commentaires proférés par les maires de Rosemont-La Petite-Patrie, du Plateau-Mont-Royal et de Verdun lors des discussions entourant l’adoption de son amendement.

«S’il y a un tel engouement de l’administration pour un tel projet [NDLR: la collecte des déchets aux deux semaines], je les invite à montrer l’exemple, à aller de l’avant et à mettre en place le même projet dans leur arrondissement, a-t-il déclaré. Quand ils vont avoir des centaines de plaintes de leurs citoyens, je doute qu’ils vont encore être en train de rire de la situation.»

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine un résumé de l’actualité d’Hochelaga – Maisonneuve.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.