Montréal-Nord

Un meilleur accueil des immigrants à Montréal-Nord d’ici 2020

Un meilleur accueil des immigrants à Montréal-Nord d’ici 2020
Photo: AP

Près d’un an après avoir lancé ses démarches, la Table de quartier de Montréal-Nord indique qu’elle est en voie de pouvoir lancer sa structure pour coordonner l’accueil des nouveaux arrivants d’ici l’année 2020.

La table de quartier de Montréal-Nord l’a baptisé l’ICI, un acronyme pour L’organisme pour l’Intégration la Citoyenneté et l’Inclusion.

Cette structure était censée voir le jour au printemps 2019, mais les membres de la Table de quartier ont cru bon de se donner davantage de temps. « Les travaux entre les partenaires pour définir un modèle qui correspond à Montréal-Nord ont pris un peu plus de temps », explique le directeur de la table de quartier de Montréal-Nord, Steves Boussiki.

Les choses se précisent également pour la définition du mandat de l’organisme. Un chercheur a été engagé pour noter quels services d’accueil ne sont pas déjà offerts par des organismes locaux. Ces besoins seront pris en charge par l’ICI.

« Normalement, le 1er janvier, Montréal-Nord sera doté d’un organisme qui sera chargé non-seulement des enjeux d’accueil des nouveaux arrivants, mais aussi de développer toutes les stratégies pour le vivre ensemble et l’inclusion », informe M. Boussiki.

Difficultés dépassées

Le principal obstacle du projet depuis le lancement des démarches était le financement. Or, l’organisme est maintenant sur la bonne voie pour trouver les fonds nécessaires.

« On est très confiants et on a eu beaucoup de garanties de la part des partenaires financiers », soutient M. Boussiki.

Centraide a déjà débloqué 100 000$ sur deux ans pour financer les démarches de création de l’organisme.

M. Boussiki réitère la nécessité de se doter de cette structure à guichet unique pour accueillir les nouveaux arrivants dans le quartier. « Beaucoup d’organisme font un petit bout en matière d’immigration, mais on n’a pas d’organisme de référence à Montréal-Nord, alors que d’autres arrondissements en ont un.  »

Dans le recensement de 2016, plus de deux Nord-Montréalais sur cinq étaient nés dans un autre pays que le Canada.