Montréal-Nord
18:14 6 juillet 2020 | mise à jour le: 9 juillet 2020 à 17:44 temps de lecture: 3 minutes

Montréal-Nord: vers la fin du «cartage» des jeunes à la bibliothèque?

Montréal-Nord: vers la fin du «cartage» des jeunes à la bibliothèque?
Photo: Archives MétroLe code de conduite de la bibliothèque de la Maison culturelle et communautaire s’adressant aux adolescents.

Montréal-Nord envisage de mettre fin à une politique controversée obligeant les adolescents à présenter une carte d’identification afin d’avoir le droit d’entrer dans une bibliothèque située à quelques pas de l’école secondaire Henri-Bourassa.

Depuis novembre 2018, les jeunes de 12 à 17 ans doivent obligatoirement remettre leur carte d’étudiant ou leur carte d’abonné pour accéder à la bibliothèque de la Maison culturelle et communautaire (MCC). À défaut de le faire, ils peuvent se faire expulser.

Pour certains, ce règlement est carrément discriminatoire.

«Elle cible un groupe d’individus. Dans la charte des droits et libertés, c’est un principe de discrimination, pointe Renée-Chantal Belinga, conseillère d’arrondissement indépendante.

Pour apaiser les tensions

Cette politique, bien que dénoncée par plusieurs à l’époque, a été maintenue par l’arrondissement de Montréal-Nord, lequel soutenait alors qu’elle avait comme objectif d’apaiser les tensions dans la bibliothèque.

Elle avait été accompagnée de la présence d’un intervenant de l’organisme Un itinéraire pour tous pour sensibiliser les jeunes à une utilisation respectueuse de la bibliothèque.

«Pour apaiser les tensions, on ne peut pas mettre en place une politique discriminatoire, répond Mme Belinga. C’est contre-productif.»

Cette dernière est d’avis que l’administration de Christine Black se doit de retirer cette politique pour être cohérente avec la déclaration déposée au dernier conseil d’arrondissement de Montréal-Nord, qui vise notamment à «reconnaître» et «combattre» la discrimination systémique.

«Il est excessivement important que cette déclaration s’appuie sur des principes ou des mesures», soutient Mme Belinga, qui a martelé son désaccord avec cette politique lors de plusieurs conseils d’arrondissement.

Des jeunes «frustrés»

Chez les jeunes, cette politique est largement décriée, selon le président du conseil jeunesse de Montréal-Nord (CjMN), Zakaria Zaki Rouaghi.

Le CJMN a réalisé à l’été 2019, une consultation auprès d’une cinquantaine de jeunes pour connaître leur opinion sur les services offerts à la Maison culturelle et communautaire.

«Il y a beaucoup de frustration de la part des jeunes. Ils trouvent cette politique injuste. On nous a expliqué que des fois, juste pour étudier avec leur collègue, on leur avait refusé l’accès parce qu’ils n’avaient pas leur carte.»

À la suite de cette consultation, le CjMN a envoyé un avis à l’arrondissement qui comprend des recommandations sur les pratiques de la MCC auprès des jeunes. Celui-ci serait rendu public au cours des prochains mois.

Vers un changement

En réponse aux questions de Métro Montréal-Nord, l’arrondissement a affirmé que sa politique est «loin d’être discriminatoire».

Une politique similaire est aussi en place dans une bibliothèque de Saint-Léonard.

«[La politique] était au contraire destinée à permettre à un maximum d’usagers de profiter des services de la bibliothèque en toute quiétude», a écrit le porte-parole Daniel Bussières.

Bien qu’il défende sa politique, l’arrondissement de Montréal-Nord compte toutefois y mettre un terme dès cet automne.

«À la rentrée scolaire, nous allons nous asseoir avec les personnes intéressées pour établir les moyens à mettre en place afin de garantir une telle utilisation des installations. Le cartage ne fait pas partie des moyens envisagés.»

Articles similaires