Montréal
12:12 14 juillet 2020 | mise à jour le: 14 juillet 2020 à 13:12 temps de lecture: 3 minutes

Une quinzaine de voitures vandalisées à Montréal-Nord

Une quinzaine de voitures vandalisées à Montréal-Nord
Photo: Mike Cusano/GracieusetéUne des 16 voitures vandalisées sur l’avenue Lausanne, dans la nuit de samedi à dimanche.

Le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a ouvert une enquête sur des actes de vandalisme commis sur pas moins de 16 voitures dans la nuit de samedi à dimanche, à Montréal-Nord.

Les incidents impliquent des véhicules stationnés sur un tronçon de l’avenue Lausanne, entre les rues Monselet et Prieur. Des photos de la scène obtenues par Métro montrent des pneus crevés, des fenêtres et pare-brise fracassés, ainsi que des carrosseries rayées.

Mike Cusano, un propriétaire d’un immeuble à logements sur Lausanne, discutait dimanche avec son locataire, lorsque ceux-ci ont remarqué des dommages sur le véhicule de ce dernier.

«On a vu qu’il y avait une crevaison et des égratignures sur la voiture de mon locataire, raconte-t-il. On a descendu la rue et on a vu d’autres voitures avec d’autres sortes de vandalisme. Certaines voitures avaient deux à trois pneus crevés.»

La résidente Monique Côté, dont le véhicule a été rayé, trouve ce geste «décevant», bien qu’elle s’estime «chanceuse» de ne pas avoir subi davantage de dommages.

«Il y a des autos qui étaient vraiment plus brisées que la mienne», a-t-elle constaté.

Enquête policière sur le vandalisme

Le SPVM demande à toute personne qui aurait été témoin de ces actes de communiquer avec le poste de quartier 39, au 514-280-0039.

«Le SPVM est au courant des méfaits et des démarches d’enquête sont entamées, a répondu à Métro le service de police, dans un courriel. Par ailleurs, les policiers porteront une attention particulière en lien avec les événements survenus.»

Insécurité

Selon M. Cusano, ces actes délibérés accentuent un sentiment d’insécurité dans ce secteur, situé dans l’ouest de Montréal-Nord.

«C’est assez tranquille, il y a beaucoup de retraités, de jeunes familles. Mais les dernières années, ça a commencé à être un peu plus dur.»

«On entend parfois des coups de feu le soir et on voit des policiers qui sont présents sporadiquement dans le secteur», témoigne Monique Côté.

Il y a près d’un an, des bateaux de l’organisme la Route de Champlain, situé à Montréal-Nord, avaient aussi subi des actes de vandalisme, causant des dommages de plusieurs milliers de dollars à ces embarcations qui naviguent sur la rivière des Prairies.

Articles similaires