Ahuntsic-Cartierville
19:22 19 novembre 2020 | mise à jour le: 19 novembre 2020 à 19:22 temps de lecture: 3 minutes

Pas de bibliothèque interarrondissements avant 2025

Pas de bibliothèque interarrondissements avant 2025
Photo: Archives Métro

La future bibliothèque qui doit desservir Ahuntsic et Montréal-Nord n’accueillera pas ses premiers usagers avant 2025. Si cette nouvelle échéance est respectée, il se sera écoulé 11 ans entre l’annonce du projet et l’ouverture de l’établissement.

C’est cette année que la première bibliothèque interarrondissements de Montréal devait être inaugurée. Or, six ans après l’annonce de ce grand projet, la première pelletée de terre se fait toujours attendre sur le terrain vacant du boulevard Henri-Bourassa, à l’intersection de l’avenue Oscar.

Dans son budget dévoilé la semaine dernière, la Ville de Montréal a indiqué qu’elle tiendra enfin l’année prochaine un concours d’architecture servant à concevoir la structure de la future bibliothèque. Cette étape cruciale était d’abord prévue pour 2016.

«C’est un projet qui est complexe à mener, concède le conseiller de Ville d’Ahuntsic Cartierville Jérôme Normand. On se rend compte que c’est long à mettre en place.»

Cet élu de Projet Montréal s’explique mal ce retard, mais assure toutefois que le projet a toujours été une priorité pour son équipe. «Dès qu’on a pris le pouvoir en 2017, on l’a poussé au maximum», soutient celui qui représente le district du Sault-au-Récollet.

Objectif 2025

Les travaux de construction de la bibliothèque pourraient commencer au plus tôt en début d’année 2023, selon l’échéancier «crédible, mais serré» présenté par le conseiller Jérôme Normand.

L’ouverture ne pourrait vraisemblablement pas se faire avant l’hiver 2025, ajoute-t-il.

Le coût du projet, initialement évalué à 22 M$, risque de monter en flèche. Comme inscrit dans son Plan décennal d’immobilisations 2021-2030, la Ville prévoit dépenser à elle seule 38,2 M$ pour ce projet, alors qu’elle n’est responsable de financer que 40% des coûts de construction. Le ministère de la Culture et des Communications du Québec (MCCQ) doit en payer 40% via son Programme de rénovation, d’agrandissement et de construction de bibliothèques (RAC). Les 20% restants seront financés à parts égales par les arrondissements.

En 2015, la Ville de Montréal avait acquis le terrain pour 2 M$. En 2018, elle avait fait démolir les bâtiments existants et décontaminer le terrain.

Pour faire patienter les citoyens, un croque-livre temporaire avait été installé à l’été 2019 par les arrondissements. À Ahuntsic-Cartierville, on souhaite reproduire ce type d’initiative en attendant le début des travaux.

Des secteurs sans services

La future bibliothèque, qui sera bâtie à cheval entre les deux arrondissements, doit desservir l’est d’Ahuntsic et l’ouest de Montréal-Nord. Dans cette zone, ce sont 39 000 résidents qui se retrouvent dans un désert de services en matière de lecture publique, un manque reconnu par la Ville de Montréal.

Les deux arrondissements avaient convenu d’une entente «historique» en 2014 pour qu’un seul établissement puisse combler tous ces besoins.

Le bâtiment sera un lieu culturel de nouvelle génération et comprendra notamment des espaces sociocommunautaires. Il a été identifié comme un nouveau modèle pour les réseaux de bibliothèques montréalais et québécois.

Articles similaires