Montréal-Nord

Investiture de Bourassa-Sauvé: plus de 2100 nouveaux membres au PLQ

Doinique Anglade
L’explosion du nombre de membres est une excellente nouvelle, selon Dominique Anglade. Photo: Archives/Métro

La tenue d’une investiture du Parti libéral du Québec (PLQ) dans Bourassa-Sauvé a stimulé l’adhésion au parti. Si, le 9 juillet, le parti ne comptait que 241 membres dans la circonscription, ses effectifs dépassent maintenant les 2300, soit au-delà de la capacité de la salle prévue pour le vote d’investiture.

L’investiture se tiendra donc à la salle Renaissance, sur le boulevard Henri-Bourassa, le 21 août, plutôt qu’à l’Empire Royal, tel que prévu au départ. Les gens qui souhaitent voter devront être membres du PLQ dans Bourassa-Sauvé depuis 21 jours.

Les aspirantes candidates avaient donc jusqu’au 1er août pour récolter de nouveaux membres pour les appuyer.

Un tour de force

Au lendemain de la date fatidique, Chantal Rossi avait récolté 335 nouveaux membres. «Je calcule que ça s’est bien passé. Je sens l’appui», a-t-elle fièrement affirmé. Conseillère municipale depuis 13 ans à Montréal-Nord, Mme Rossi a notamment l’appui de la directrice des Fourchettes de l’Espoir, Brunilda Reyes, et d’une bonne partie de la communauté italienne à Montréal-Nord.

Pour sa part, l’activiste et avocate Marie-Livia Beaugé a presque atteint son objectif de 500 nouveaux membres, un « exploit » pour elle et son équipe de bénévoles. 

La fondatrice de la Clinique juridique de Montréal-Nord se consacre à temps plein à sa campagne depuis l’annonce de l’investiture. Elle raconte se lever aux aurores pour animer ses réseaux sociaux avant de commencer ses appels. Elle fait ensuite la tournée des événements, des résidences et des églises pour aller à la rencontre de gens pour la soutenir et ce, jusque tard en soirée.

Pour sa part, Madwa-Nika Cadet garde le mystère sur le nombre exact de nouveaux membres qu’elle a recruté, mais évoque environ un millier. Comment a-t-elle réussi ce tour de force ? «J’ai une grande famille», répond l’ex-vice-présidente de la Commission-Jeunesse du PLQ, qui s’est présentée dans Rosemont en 2012. Pendant sa campagne, elle a commencé par solliciter ses oncles et ses tantes, qu’elle dit bien implantés à Montréal-Nord et dans le nord-est de Montréal.

Une «excellente nouvelle» pour Dominique Anglade

Jointe au téléphone, la cheffe du PLQ, Dominique Anglade, a qualifié l’explosion du nombre de membres d’«excellente nouvelle» pour son parti et la circonscription de Bourassa-Sauvé.

«Ça témoigne de l’intérêt que les gens portent au Parti libéral. Ça témoigne aussi de la qualité des candidates qui se joignent à nous. Ce que ça me dit surtout, c’est que peu importe la candidate choisie à la fin, on va avoir quelqu’un d’ancré dans la communauté», a-t-elle réagi.

Elle a réitéré que le Parti resterait neutre et ne favoriserait aucune candidate.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

 

Articles récents du même sujet