Montréal-Nord

Une investiture plutôt qu’un «candidat des régions» dans Bourassa-Sauvé

Carte de Bourassa-Sauvé
La circoncription de Bourassa-Sauvé couvre une bonne partie de Montréal-Nord. Photo: Infographie Métro

Le Parti libéral du Québec (PLQ) tiendra pour la première fois de son histoire une investiture ouverte dans la circonscription de Bourassa-Sauvé, un château fort montréalais où il aurait d’abord été question de présenter un «candidat des régions», une option écartée par l’exécutif de l’association locale.

Une dizaine de personnes auraient été intéressées à succéder à la députée Paule Robitaille, qui a annoncé en mai qu’elle ne solliciterait pas de second mandat. La majorité d’entre elles se seraient depuis désistées, selon une source au parti.

Avant l’annonce de l’investiture, le nom de l’ex-député de Maskinongé, Marc H. Plante, faisait partie de la liste, indiquent des sources au parti.

En 2018, M. Plante a été défait par le caquiste Simon Allaire dans sa circonscription, en Mauricie. Il est désormais directeur de cabinet de la whip en chef de l’opposition officielle, Filomena Rotiroti, députée de Jeanne-Mance–Viger, à Saint-Léonard.

Était-il intéressé à se présenter dans la circonscription voisine de celle de Mme Rotiroti, à Montréal-Nord? Joint par téléphone, il a éludé la question.

«Non. Je ne peux pas vous dire. On ne peut pas empêcher les gens de parler. […] Je ne peux pas vous dire que je n’ai jamais été intéressé à être candidat, j’y ai réfléchi longuement. Je n’ai jamais parlé de comté ou de changer de comté», a-t-il affirmé.

Marc H. Plante
Marc H. Plante a été député libéral de Maskinongé de 2014 à 2018.

L’association locale refuse un «candidat des régions»

Chose certaine, pour l’association locale du PLQ de Bourassa-Sauvé, il n’était pas question de se voir «imposer un candidat des régions», révèle un courriel obtenu par Métro.

Dans cette communication envoyée aux membres de l’exécutif le soir du 9 juillet, la présidente de l’association locale, Sylvia Lo Bianco, indique avoir rencontré le Parti le 30 juin pour discuter des candidats potentiels.

«Nous avons eu une longue discussion. On m’a mise au courant de la liste des candidats (il y en a beaucoup!) et on m’a aussi demandé si j’envisagerais qu’un ancien député des régions puisse être un candidat potentiel», écrit-elle.

«Après mûre réflexion et diverses consultations, j’ai écrit au parti et expliqué pourquoi ils ne peuvent pas imposer un candidat des régions. Ce sera mal perçu et mal reçu», peut-on lire.

Le Parti a alors convenu de ne pas aller contre la volonté de l’exécutif et que le futur candidat soit choisi par les membres lors d’une investiture, selon le courriel. Ladite investiture a été annoncée le 9 juillet par voie de communiqué.

Un choix le 21 août

Dès sa course à la direction du PLQ, Dominique Anglade s’est engagée à tenir des investitures ouvertes autant que possible «pour donner plus de pouvoir aux membres», rappelle le directeur des communications de la cheffe de l’opposition officielle, Jeremy Ghio.

«Plusieurs personnes ont été intéressées [par Bourassa-Sauvé] et la cheffe a pris cette initiative. C’est la voix des membres qui en décidera», a-t-il expliqué, ajoutant que Mme Anglade ne favoriserait aucune candidature.

L’investiture du PLQ dans Bourassa-Sauvé aura ainsi lieu le 21 août à l’Empire Royal.

Trois femmes ont déjà annoncé leur intention de poser leur candidature, soit la conseillère municipale Chantal Rossi et les avocates Marie-Livia Beaugé et Madwa-Nika Cadet. Un quatrième candidat issu de Montréal-Nord envisagerait de se joindre à la course, selon nos sources.

De son côté, Marc H. Plante assure qu’il ne sera pas candidat. «J’ai failli déménager à Montréal l’an dernier, mais je ne l’ai pas fait. Je dois m’occuper de ma mère, qui a près de 70 ans», a-t-il justifié.

Le PLQ a présenté 61 de ses 125 candidats en vue des élections provinciales du 3 octobre. Mme Anglade souhaite qu’au moins la moitié des nouveaux candidats soient choisis au moyen d’investitures ouvertes, a précisé M. Ghio.

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez chaque semaine, un résumé de l’actualité de Montréal-Nord.

Articles récents du même sujet