Soutenez

À 99 ans, cette grande artiste réalise son rêve

L’exposition rétrospective de Jeanne Auclair Courtemanche se déroule jusqu’au 24 septembre à la galerie de l’organisme Artistes en arts visuels du nord de Montréal. Photo: fournie par Danielle Belliveau

Une résidence pour personnes âgées de Montréal-Nord a été le théâtre d’une histoire des plus émouvantes. Celle d’une artiste – et pas du dimanche, apprendrons-nous – frisant les 99 ans dont le vœu d’exposer ses œuvres une dernière fois sera exaucé. Et ce, grâce au dévouement d’une conseillère en hébergement de sa résidence. 

Danielle Belliveau ne se doutait pas qu’en faisant une visite à sa résidente Jeanne Auclair Courtemanche, elle découvrirait dans l’appartement de la dame vivant seule de magnifiques toiles.  

Vous vous en doutez bien, la conseillère d’Accès résidences a « googlé » son nom… pour réaliser que Mme Auclair Courtemanche était «non seulement talentueuse, mais aussi reconnue dans son domaine», nous écrit par courriel Danielle. 

Jeanne Auclair Courtemanche
Jeanne Auclair Courtemanche (debout à l’arrière sur la photo) a fabriqué les marionnettes de Pépinot et Capucine, première émission télé de Radio-Canada, diffusée dans les années 50.

Curieuse, nous l’avons imitée, constatant à notre tour que Jeanne Auclair Courtemanche est une sommité ayant notamment fabriqué les marionnettes de Pépinot et Capucine, personnages de la première émission télé jeunesse – et émission inaugurale tout court! – de Radio-Canada, diffusée dans les années 50. Une œuvre qui aura marqué une génération entière d’enfants et tracé la voie des Bobino, Passe-Partout et autres Félix et Ciboulette.  

La dame, qui fait l’objet d’une fiche du Répertoire du patrimoine culturel du Québec (ainsi que d’une page Wikipédia), a eu pour professeur à l’École des beaux-arts de Montréal dans les années 40 nul autre que l’avant-gardiste Alfred Pellan, premier peintre québécois à s’être illustré en France, qui a contribué à façonner l’histoire de l’art de la province.  

Danielle Belliveau et Jeanne Auclair Courtemanche
Danielle Belliveau, conseillère en hébergement, et sa résidente bien-aimée Jeanne Auclair Courtemanche. Photo fournie par Danielle Belliveau

Elle rêvait d’une ultime expo 

Jeanne Auclair Courtemanche évoquait souvent son souhait le plus cher: réaliser une ultime exposition, indique Danielle. S’alliant à l’artiste, la conseillère a mis en branle un projet de petite expo dans la résidence… que la pandémie de COVID-19 a saboté. 

Heureusement, la situation a par la suite «pris une tournure pour le moins inusitée» lorsqu’une employée de la résidence, également artiste, a vu les œuvres de Mme Auclair Courtemanche. «Elle est demeurée sans voix», assure Danielle.  

L’employée a convié sans tarder le président fondateur de l’organisme Artistes en arts visuels du nord de Montréal (AAVNM), Sergio Gutiérrez, à venir les contempler à son tour. 

«Tu n’as pas idée de ce que cette femme a apporté à l’art moderne et contemporain. C’est une artiste multidisciplinaire extraordinaire. Elle a des œuvres dans plusieurs lieux publics de Montréal. Quel cadeau pour l’artiste que je suis de pouvoir la rencontrer en personne», a affirmé le commissaire et artiste multidisciplinaire, profondément ému, à Danielle. 

À ses yeux, hors de question que ces œuvres tombent dans l’oubli, tapies au fond de placards.  

  • Œuvre de Jeanne Auclair Courtemanche
  • Œuvre de Jeanne Auclair Courtemanche
  • Œuvre de Jeanne Auclair Courtemanche
  • Œuvre de Jeanne Auclair Courtemanche
  • Œuvre de Jeanne Auclair Courtemanche

Expo rétrospective et hommage  

Son expo chèrement désirée, Jeanne Auclair Courtemanche l’aura finalement obtenue! 

La galerie des AAVMN présente en effet une exposition rétrospective de sa carrière jusqu’au 24 septembre. Son vernissage aura lieu dimanche, dans le cadre du Symposium d’arts visuels de Montréal-Nord, exposition extérieure réunissant plusieurs artistes dans le parc Ottawa cette fin de semaine.  

Dimanche, Danielle et Sergio réserveront un vibrant hommage à l’invitée d’honneur chère à leur cœur, que l’on aura la chance de croiser. Il devrait être «à la hauteur de cette femme extraordinaire», assure sa complice, toujours par courriel.  

Elle en a tellement fait, c’est incroyable! Ça fait trois ans que je la côtoie, et j’en apprends sur elle tous les jours… Je suis sidérée! Quand on fait le tour de la galerie, on ne peut pas croire que toutes ces œuvres différentes ont été créées par la même artiste.

Danielle Belliveau, conseillère en hébergement, au sujet de Jeanne Auclair Courtemanche

Aux yeux de Danielle, l’important est que Mme Auclair Courtemanche puisse mettre son talent en valeur alors qu’elle est toujours en vie. Et peut-être aura-t-elle l’occasion de vendre quelques tableaux afin d’«en profiter de son vivant»? espère Danielle, selon laquelle il s’agirait d’«une reconnaissance inestimable» envers l’héritage de cette grande artiste, doublée d’une fort belle occasion pour les connaisseurs et connaisseuses d’arts visuels. 

Après tout, bien que l’artiste – qui approche les 99 ans, rappelons-le – ait vécu de sa pratique toute sa vie, à l’instar de moult artistes, «elle ne roule pas sur l’or», souligne Danielle. Des ventes lui permettraient de s’offrir une fin de parcours des plus douces grâce à des soins de qualité lorsque son autonomie périclitera, avance-t-elle. 

Vernissage de l’exposition rétrospective de Jeanne Auclair Courtemanche 

Dimanche 28 août, dès 11 h 
Galerie des AAVMN 
3440, rue Fleury Est  

Symposium d’arts visuels de Montréal-Nord 

Samedi 27 août, de 11 h à 19 h
Dimanche 28 août, de 11 h à 17 h 
Parc Ottawa 

Inscrivez-vous à notre infolettre et recevez un résumé quotidien de l’actualité de Montréal.

Articles récents du même sujet

Mon
Métro

Toute l'actualité locale au même endroit.

En vous inscrivant à Mon Métro, vous manifestez votre engagement envers la presse locale. + Profitez d’une expérience numérique personnalisée en fonction de vos champs d’intérêt et du quartier où vous résidez. + Sélectionnez vos articles favoris pour une lecture en différé.