Montréal-Nord
16:02 19 janvier 2016 | mise à jour le: 19 janvier 2016 à 16:02 Temps de lecture: 3 minutes

Trois PME de l’Est retenues pour participer au Parcours Innovation 2016

Trois PME de l’Est retenues pour participer au Parcours Innovation 2016
Photo: Isabelle Bergeron/TC MédiaStéphane Therrien, copropriétaire de Formadrain.

Trois entreprises de l’Est ont été sélectionnées pour participer à la troisième édition du Parcours innovation PME de la Ville de Montréal. Les entreprises Formadrain, Bojeux et BGR Informatique participeront à ce programme qui vise à stimuler l’innovation et à augmenter la croissance des petites et moyennes entreprises de l’île de Montréal.

Selon Annie Bourgoin, directrice générale de PME MTL de l’Est de l’Île, il s’agit d’une excellente nouvelle pour la communauté d’affaires du secteur.

«Cela prouve que l’innovation est bien présente dans l’est de Montréal et qu’il y a des entreprises avec beaucoup de potentiel qui peuvent se rendre très loin avec un peu d’orientation», dit-elle.

Les PME sélectionnées devaient avoir un fort potentiel de croissance, un chiffre d’affaires d’au moins 1 M$, deux ans d’existence, moins de 250 employés et devaient également soumettre une problématique commerciale à résoudre tout au long du parcours.

«Ces entreprises pourront profiter d’une offre d’accompagnement diversifiée, dont des formations individuelles, du coaching personnalisé, des conférences, etc. Ce programme a pour but de les aider à innover que ce soit au niveau du développement de produit, de la production, de la gestion ou même du choix des matières premières. Tous les entrepreneurs trouveront leur compte», explique Mme Bourgoin.

Au total 30 entreprises prendront part au programme qui bénéficie d’un soutien de 570 000 $ de la Ville de Montréal pour la période 2015-2017.

Questionnée concernant le peu d’entreprises de l’Est prenant part au programme, Mme Bourgoin est restée prudente.

«C’est sûr que j’aurais aimé que d’autres entreprises de notre secteur participent, mais nous sommes toujours là en tant qu’organisme de développement économique pour aider et soutenir nos entrepreneurs », fait valoir la directrice générale.

Un besoin à Montréal
Stéphane Therrien, propriétaire de Formadrain, une entreprise qui se spécialise dans le gainage de conduites sans creusage, s’est dit privilégié de participer au parcours d’innovation.

«J’aimerais qu’on m’aide au chapitre des communications et du marketing parce que j’ai beaucoup de difficulté à percer dans le marché des États-Unis et je pense que c’est en partie parce que nous n’avons pas une bonne stratégie de communication», raconte M. Therrien.

Il ajoute que si le programme n’avait pas existé, il n’aurait pas eu d’autre choix que d’essayer d’établir une nouvelle stratégie de communication «seul».

«Je n’aurais pas eu le choix de le faire moi-même et je ne suis pas sûr des résultats, alors on peut dire que ce genre de programme comble des besoins au niveau entrepreneurial à Montréal.»

Même son de cloche du côté de BGR Informatique où l’on cherche à développer un deuxième volet pour l’entreprise spécialisée dans l’impartition informatique.

«Nous voulons devenir des créateurs de produits (applications). Nous avons également besoin d’aide en ce qui concerne nos ressources humaines afin de motiver nos techniciens à faire de leur mieux et de les aider dans leur évolution professionnelle», soutient Martin Rodrigue, l’un des propriétaires de l’entreprise.

Le programme commencera officiellement pour les entrepreneurs au mois de mars et aura une durée de près de huit mois.

 

Articles similaires